Pour The Wombats , tout ce qui brille n’est pas or

“Beautiful People Will Ruin Your Life”, c’est le ...Lire la suite...

Heavy water

Écrit par Jean-Claude Mondo - mardi, 28 octobre 2014
Image
Fo'Reel
Blues/Roots
Domizio / Frank Roszak Promotions

Fo'Reel est un nouvel ‘all star band’ issu de la Nouvelle Orléans. Il a été fondé pour célébrer le blues, le R&B et le funk. Son créateur est Mark Domizio. Producteur et guitariste, il a régulièrement joué en compagnie de Bryan Lee. Y sont également impliqués, C.P Love, un chanteur soul local, Johnny Neel –un claviériste notoire qui a beaucoup travaillé pour l’Allman Brothers Band et Gov't Mule–, Dickey Betts, et enfin, le bassiste David Hyde. Le line up est soutenu par une section de cuivres réunissant Jon Smith au saxophone ténor, Ward Smith au saxophone baryton et Barney Floyd à la trompette. Et enrichi par la présence de Daryl Burgess à la batterie et Rick Lawson au chant. Fo'Reel est donc un projet. Qui vient donc de graver "Heavy water". Mais il vient également de prendre une dimension live. Y participent Domizio, C.P Love, Neel et David Barrard, un bassiste qui a épaulé pendant 40 longues années Dr John et s'est également produit en compagnie des Neville Brothers. Parmi les onze plages qui figurent sur "Heavy water", la majorité est issue de la plume de Domizio. Les prises de son ont été opérées au studio de David Farrell à New Orleans ou celui de Straight Up à Nashville.

Le collectif est au grand complet pour attaquer "Breaking up somebody's home". Ce titre, Albert King en avait fait un hit. Il avait également été repris par Etta James et Ann Pebbles. La voix soul de C.P Love est naturelle, chaleureuse et plutôt remarquable. La même équipe embraie par le titre maître, une piste funky, dansante, tapissée par l'orgue Hammond de Johnny Neel. R&B pétillant, "Leave your love alone" est chargé de swing. Harmonieuse, la voix de Lawson est proche d'un jeune BB King. Les interventions de Neel à l’orgue Hammond sont savoureuses. Domizio aux cordes et Smith au sax ténor prennent ensuite le relais. "Blues" est un superbe blues lent. La voix de Rick Lawson y épanche toute sa sensibilité, alors que Domizio nous réserve un solo brillant, tout autant chargé de feeling personnel. Originaire du Mississippi, Lawson est un chanteur de southern soul. Il voue une grande admiration à Tyrone Davis. Il a réalisé la plus grande partie de sa jeune carrière à Jackson, capitale du Mississippi. Plage instrumentale, "Gate" permet aux différents musicos de tirer leur épingle du jeu. Et tout particulièrement Domizio à la six cordes. Blues particulièrement subtil, "What can I do" concède les accents latins d'une rumba, une superbe composition chantée par C.P Love qui secoue aussi des congas et gratte une planche à lessiver! Fo'Reel adapte ensuite deux compositions signées Luther Allison et James Solberg, le leader de son backing band américain! C’est la voix de nouveau chargée de passion que C.P chante le funky "What's going on my home" (extrait de "Blue Streak", paru en 1995) et "Just as I am" (issu de "Reckless, publié en 1997), un slow blues éblouissant. Rick Lawson revient chanter deux titres. Tout d’abord "Snake n Bake", un funk d’une grande pureté, largement cuivré. Puis "Outside love" un blues remarquable au cours duquel Johnny Neel tire son épingle du jeu en doublant piano et orgue, alors que les interventions de Domizio à la slide sont bouleversantes. La fête du rythme s’achève par la plage instrumentale "Tater", un titre de jazz coloré de southern soul, caractérisé par des envolées brillantes de Domizio aux cordes, mais également de la section rythmique, constitué, on vous le rappelle, de Daryl Burgess et David Hyde.

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement