La crucifixion selon Protomartyr…

Protomartyr
Botanique (Rotonde)
Bruxelles
21-11-2017
...Lire la suite...

Hungry

Écrit par Jean-Claude Mondo - samedi, 21 février 2015
Image
Howlin' Bill
Soul/R&B
Blues Boulevard / Music Avenue

Chanteur/harmoniciste, Howlin' Bill sillonne les routes depuis plus de 15 ans. Il y est soutenu par un excellent backing group de blues roots. Il a gravé son premier opus, "Cool it", en 2003. Et embraie par "Strike", en 2006, et un ‘live’ en 2009", immortalisé lors d'un concert sold out, accordé à l'Ancienne Belgique. Les tournées du combo sont interminables. Il s’est ainsi produit à trois reprises au Belgium R&B Festival de Peer et a parcouru l’Europe de long en large, transitant notamment par la France, Suède, Norvège, Pologne et Suisse… En 2011, il remporte le premier European blues Challenge, organisé à Berlin. Ce qui lui permet de publier un Ep sous la forme d’un vinyle ("Howl"), puis l’LP "Date with the devil", en 2012. L’année suivante, Howlin' Bill signe sur le label belge Blues Boulevard, et y publie une compilation baptisée "Midnight Hero". Le 1er novembre dernier, la formation célébrait donc ses 15 années d'existence, et début 2015, gravait "Hungry", un nouvel opus, pour lequel elle a encore reçu le concours de ses partenaires habituels, le guitariste Little Jimmy, le bassiste Walkin' Winne et le drummer Daddy T.

Bill a les dents longues. Il le montre dès le premier titre, judicieusement intitulé "I'm hungry", une piste imprimée sur un tempo enlevé. A peine a-t-il chanté un couplet qu’il se met à souffler dans son harmonica, aussitôt rejoint par le petit Jimmy sur ses cordes. Le rythme s’élève encore sur "Drink about it", un piste au cours de laquelle la guitare nous plonge dans un excellent climat swamp. "More than fifty reasons" revient dans un cadre plus propice au blues. Little Jimmy et Daddy T se partagent les choeurs alors que Patrick Cuyvers, invité pour la circonstance, se charge du piano. Blues nerveux, "Highway of life" adopte un tempo proche de Slim Harpo. La section rythmique assure avant que le boss ne se libère sur son harmonica! "Perfect lovers" est une plage country & western. Le son de la guitare est particulièrement réverbéré et la mélodie est digne d’une B.O. d’Enio Morricone. Dépouillé, "You will have to go" est un long blues lent qui met en exergue le talent des deux solistes. Un tempo toujours aussi indolent canalise "Up to you" vers les marais louisianais, dans un climat lugubre. Cuyvers siège derrière son orgue sur "Not my wife", un r&b aux accents funkysants entretenus par les percussions de Daddy T. Et ce même Papa T excelle tout au long de "Rich", constituant une véritable rampe de lancement pour les envolées de Bill et de Jimmy! "Get up" macère à nouveau dans les marais poisseux de la Louisiane. Les musicos chantent en chœur frénétiquement. Les cordes ont quartier libre. Patrick Cuyvers se réserve le piano électrique sur "Robbin' a bank", un excellent funk/soul au cours duquel Jimmy exécute un solo très bien construit. Après "Walk the line", un swamp blues de toute bonne facture, Bill se lâche lors d’une finale country récréative, inspirée par le père Noël…

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement