Les Nuits Plasma 2017 : la programmation (update 23/10/2017)

L’édition 2017 des Nuits Plasma se déroulera ...Lire la suite...

Butterscotch Hawaiian reste dans les parages

Ce 13 novembre paraîtra le nouveau titre de Butterscotch ...Lire la suite...

Reaching for the light

Écrit par Jean-Claude Mondo - jeudi, 14 mai 2015
Image
King King
Blues/Roots
Hatman / Hans Broere Promotion

Steve et Alan militaient chez les Nimmo Brothers depuis 1990, une des meilleures formations écossaises de blues/rock. Depuis quelques années, ils ont décidé d’embrasser une carrière plus personnelle. Alan a monté King King en 2010, un quartet qui s’est établi à Glasgow. La formation a publié "Take my hand" en 2011, puis "Standing in the shadows" en 2013.  En 2012, les Nimmo Brothers avaient néanmoins opéré leur retour en gravant "Brother to Brother", sur le label Armadillo.

Chez King King, Alan se consacre au chant et à la guitare. Le line up est complété par le bassiste Lindsay Coulson, le drummer Wayne Proctor et le claviériste Bob Fridzema. Au cours des dernières années le combo a collectionné les British Blues Awards, dans la catégorie ‘Best Band’ et ‘Best album’.

Le quatuor signe 8 des 9 plages de cet elpee. Le power blues rock de King King véhicule des accents dramatiques. La voix d’Alan est particulièrement puissante. Elle se détache dès "Hurricane", une ouverture au cours de laquelle ses partenaires se chargent des choeurs. Il chante d’un timbre particulièrement expressif, "You stopped the rain", une ballade à la superbe ligne mélodique, dont le groupe a le secret. Malgré l’intensité libérée, Alan exécute sa première sortie sur les cordes, tout en subtilité. Nimmo et Wayne Proctor ont soigné la mise en forme. Elle est focalisée sur l’aspect mélodique des compos, en réduisant le chant libre aux parties en soliste. Ce choix peut paraître discutable. Mais reconnaissons que ce type d’écriture rend l’écoute plus accessible. A l’instar de "Waking up" et "Rush hour". La voix décontractée et tendre rappelle finalement celle de l’ex-Free et ex-Bad Company, Paul Rodgers. L'envol de la guitare a bien été préparé ; dommage qu'il soit si court… Une recette reconduite pour "Crazy", nonobstant un tempo plus enlevé. Bob Fridzema tapisse "Lay with me" de ses interventions chaleureuses au Hammond. "Lay with me" est une douce ballade chargée d’intensité. Une seule reprise : "Just a little lie". Signée Paul Carrack et Miss Charlie Dore, cette version adopte un léger ton funk voire R&B. L’orgue Hammond plante à nouveau le décor sur "Take a look", une plage qui prend une ampleur dramatique. Raffinées, les cordes d’Alan montent progressivement en puissance. Excellent ! Ballade intimiste, "Stranger to love" confirme que le combo écossais est un spécialiste de l’exercice de style. Le climat se réchauffe rapidement sur "Take a look", une montée de température qui permet aux cordes du leader de s'emballer. Dommage d’ailleurs qu’elles n’aient pu davantage s’exprimer… 

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement