Afterglow

Ásgeir
Electro/Hip Hop
One Little Indian / Konkurren ...Lire la suite...

Musiczine recherche des collaborateurs.

Tu as une très bonne connaissance musicale et tu souhaites ...Lire la suite...

KOTW

Écrit par Jean-Claude Mondo - vendredi, 18 avril 2014
Image
King of The World
Blues/Roots
King of the World / Hans Broere Promotion

King of the World nous vient des Pays-Bas. Un excellent quartet de blues réunissant le chanteur/bassiste Ruud Weber, le merveilleux guitariste Erwin Java, le claviériste Govert Van der Kolm et le batteur (ex-Normaal) Fokke De Jong. Java est un gratteur particulièrement populaire dans son pays. Pendant 25 longues années, il a figuré dans le backing group de Harry Muskee, authentique légende du blues et leader intemporel de Cuby and the Blizzards. Ruud a également longtemps sévi comme bassiste au sein d’un autre backing group. En l’occurrence celui du Britannique Snowy White. Et on l’entend tout au long de cet opus. Tant la voix que le style particulièrement mélodique.

King Of The World est né en 2012, un an à peine après la disparition du mythique Cuby. La formation avait publié un premier opus en 2013, "Can't go home". Et en Hollande leur popularité est montée en flèche en deux temps trois mouvements. D’ailleurs, lors de la remise des Dutch Blues Awards, en février dernier, elle a remporté cinq prix : meilleur blues band, meilleur guitariste, meilleur organiste, meilleur bassiste et meilleur batteur. Qui dit mieux?

Le long playing baigne dans un blues esthétique, mélodique, harmonieux. Et on s’en rend compte dès le premier morceau, "Fool no more", une compo empreinte de charme. La voix de Ruud est très expressive, proche de celle de son ami et partenaire des meilleurs jours, Snowy White. L’orgue Hammond de Govert communique à l’ensemble une chaleur naturelle ; et, enfin, les sonorités de guitare sont belles à pleurer. Le toucher est tellement parfait qu’on en oublierait presque que pour sortir de telles notes imaginatives, il faut être à la hauteur. Le tempo s’élève pour "Someway somehow". La section rythmique swingue naturellement. L'orgue est omniprésent et les cordes de Java décollent à nouveau pour atteindre les sommets. "If you want to leave" est le long blues lent de circonstance. Abordé dans le style des Blizzards, mais à l'anglaise, bien sûr, rappelant les jours glorieux de la british blues boom qui a sévi fin des 60’s. Les sonorités de la six cordes sont vraiment chargées d’émotion. On pense aussi parfois à David Gilmour. Surtout lorsqu’elles sont rejointes par l’orgue, dans l’esprit du Pink Floyd à son apogée. Le sens mélodique authentique des compositions est un des maillons forts de KOTW. Des compos qui ne souffrent d’aucune faiblesse. "Living with the ghost of the past" s’illustre par une fluidité claptonienne des cordes. La plage qui me botte le plus est incontestablement "Beatin like a drum". Une compo belle et pure. C’est à cet instant que Java se rapproche le plus du Dieu Peter Green. Ce son réverbéré ne peut émaner que d'une Gibson Les Paul. Face aux roulements de caisse, on retrouve l'impact de "Supernatural", l'inoubliable instrumental qui figurait sur l’LP "A hard road" des Bluesbreakers de John Mayall. C’était en 1966, Green et Dunbar y étaient impliqués. Erwin a empoigné le dobro acoustique pour négocier "Get up and do it", une plage roots. Nerveux, "Hurricane" réveille le souvenir du "Going down" de Don Nix. Fokke en assure la trame tout en puissance. Le piano électrique et les percussions communiquent un ton très jazz  à "Doctor doctor", une piste qui puise son inspiration dans les rues de la Nouvelle Orléans. "Money means trouble" clôt l’opus. Java est passé à la slide pour cette piste imprimée sur un tempo très vif. Et ce n'est pas tout à fait terminé, car le disque recèle une plage cachée, en l’occurrence une reprise intimiste du "I shall be released" de Bob Dylan. Un superbe album!

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement