Les Nuits Plasma 2017 : la programmation (update 23/10/2017)

L’édition 2017 des Nuits Plasma se déroulera ...Lire la suite...

Texas a manifestement encore des planches…

Texas
Forest National
Bruxelles
14-11-2017
A ...Lire la suite...

The loneliest man I ever met

Écrit par Jean-Claude Mondo - lundi, 25 janvier 2016
Image
Kinky Friedman
Blues/Roots
Avenue A / Bertus / V2

Kinky est un personnage très occupé. Jugez plutôt : compositeur, chanteur, chroniqueur et romancier, c’est également un homme politique. Il s'était présenté, dix ans plus tôt, au poste de Gouverneur du Texas. C'est pourtant à Chicago qu'il est né, il y a 71 ans. Il vit aujourd'hui à Kerrville, au Texas. Kinky compte, à ce jour, une dizaine d'albums à son actif ! En 1976, il a participé à la célèbre tournée de Bob Dylan, périple baptisé ‘The Rolling Thunder Revue’. Friedman est considéré comme un musicien de country ; on lui a même attribué le surnom de cow-boy juif texan! "The loneliest man I ever met" constitue son premier elpee solo, enregistré depuis plus de 30 ans. Outre ses propres compos, il reprend aussi bien Tom Waits, Willie Nelson, Merle Haggard, Johnny Cash, Bob Dylan que Warren Zevon. Lors des sessions, il a reçu le concours du guitariste Joe Cirotti et du pianiste Little Jewford…

L’elpee s’ouvre par le "Bloody Mary morning" de Willie Nelson. Une piste de country/folk qui nous entraîne à travers de vastes étendues texanes. Et c’est ce dernier qui se consacre à la sèche et chante en duo avec Kinky, alors que sa sœur, Bobbie, siège au piano. Kinky adapte une compo du ténébreux Tom Waits, "A Christmas card from a Hooker in Minneapolis". Il récite le texte face aux ivoires et à l'harmonica de Mickey Raphael. Sa voix est graveleuse tout au long du superbe titre maître de l’opus. "My shits fucked up" est l'une des dernières chansons écrites par le regretté Warren Zevon, peu de temps avant sa mort (NDR : il est décédé des suites d’un cancer des poumons, en 2003). Face aux cris plaintifs de l'harmonica et aux cordes acoustiques envoûtantes de Cirotti, la voix de Friedman est chargée d'émotion. Sa version du "Mama's Hungry eyes" de Merle Haggard est très réussie. Un morceau hanté par un harmo au bord du désespoir. Autres covers de titres folk : le "Pickin' time" de Johnny Cash ; et puis une version très réaliste du "Girl from the North Country" de Bob Dylan. De son répertoire, Kinky nous propose l’une ou l’autre ballade mélodieuse, à l’instar de "Lady Yesterday" et "Wild man from Borneo" ; et toujours dans un style qu’on pourrait qualifier d’authentique…

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement