Afterglow

Ásgeir
Electro/Hip Hop
One Little Indian / Konkurren ...Lire la suite...

Un box pour Alan Parson Project

Dans le cadre du 35ème anniversaire du chef ...Lire la suite...

Dolls of Highland

Écrit par Béber - mercredi, 21 septembre 2016
Image
Kyle Craft
Pop/Rock
Sub Pop / Konkurrent

Kyle Craft a grandi en Louisiane, loin de toute agitation, au sein d’une petite ville située au bord du Mississippi. La musique est le seul hobby dont le jeune homme dispose pour occuper ses journées. Dans ce coin perdu, pas la peine de chercher le moindre groupe contemporain. Ceux qui y sont nés, se sont tous barrés. Aussi Kyle Craft n’a d’autre solution que de se rabattre sur ses disques, et tout particulièrement ses classiques, en tête desquels on retrouve David Bowie, Bob Dylan ou encore Queen. Assez rapidement, l’artiste se forge un petit répertoire et se produit dans sa région. Après une relation affective douloureuse, Kyle quitte la Louisiane et s’établit à Portland. Là-bas, les événements se bousculent. Il rencontre les bonnes personnes au bon moment ; ce qui lui permet d’enregistrer son premier elpee, « Dolls of Highlands », un disque qui paraît sur le mythique label de Seattle, Sub Pop.

Entièrement composé de ‘bouts de vie’, il est particulièrement marqué par la gente féminine. Pour l’enregistrer, il est revenu expressément au bord du Mississippi. Il a également pu compter la participation du duo de Portland et compagnon de label, The Helio Sequience. Les deux collaborateurs se sont chargés de l’instrumentation.

Partagé en 12 pistes, cet opus baigne au sein d’un folk/glam/rock directement inspiré par les artistes qui ont marqué sa jeunesse. A l’instar de ses idoles, l’Américain vit pleinement ses morceaux, n’hésitant pas, parfois, à tomber dans le lyrisme. Certaines compos sont vraiment bouleversantes, à l’instar du titre maître, de « Three Candles » ou encore de « Jane beat the Reaper ». Dans un autre registre, « Eye of a Hurricane », lorgne carrément vers l’opérette.

Mais heureusement, sa musique est le plus souvent allègre, entraînante même. Quoique nasillarde, sa voix est parfaitement maîtrisée. Tout au long de cet elpee, c’est le piano qui sert de fil conducteur. La guitare, l’harmonica, une sorte de mélodica et des chœurs viennent simplement enrichir l’ensemble.

Pour son premier essai, Kyle Craft est parvenu à conjuguer émotion et vitalité, deux concepts qui sont rarement complémentaires…

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement