Une collaboration entre Musiczine et Jazzaround

Né en 1995, Jazzaround a longtemps été le ...Lire la suite...

Un goűt de gris pour Flox…

Alias Flox, Florian Gratton a publié son nouvel album, ...Lire la suite...

Quand l’homme s’endort

Écrit par Didier Deroissart - lundi, 22 aoűt 2016
Image
LiA
Chanson française
Irascible Music (Distr : Freaksville)

Sous le curieux patronyme de LiA, se cache Félicien Donzé. Agé de 25 printemps, ce jeune auteur/compositeur/interprète est issu du Jura Suisse.

Précoce, l’artiste a suivi des cours de piano à l’âge de 6 ans. Et à 12, de guitare ainsi que de basse. Deux ans plus tard, il monte déjà sur scène comme chanteur du groupe Ska Nerfs. La formation va publier 4 albums et accorder plus de 300 concerts. En 2010, Félicien crée son projet personnel, qu’il baptise LiA, anagramme de son second prénom. En solo, il a déjà gravé deux elpees, un éponyme en 2011 et « Asphaltes », l’année suivante. Bien qu’il soit constamment sur les routes, il parvient encore à monter un spectacle musical pour enfants en compagnie de Gérald Gentil, « Temps Pis et Temps Mieux », qui mêle chanson, théâtre et projections.

« Quand l’homme s’endort », troisième elpee de l’artiste, a reçu le prix ‘Coup de cœur’ de l'Académie Charles Cros, en 2015. Lors des sessions d’enregistrement, qui se sont déroulées au studio Six, à Bruxelles, il a reçu le concours du guitariste/bassiste Simon Gerber, de la chanteuse Sophie Hunger et du drummer Nicolas Pittet (Kassette, Jérémie Kisling, Lee Scratch Perry). La réalisation a été confiée à Daniel Bleikolm (Robbing Millions, K) et Maxime Steiner (Trip In, Olivia Pedroli). Félicien se réserve bien sûr les vocaux et la guitare.

LiA n'est pas le genre à s'endormir sur ses lauriers, ni sur ses acquis. Il aime le risque et l'aventure. Il adore l'expérimentation et est guidé par le goût, l'instinct et la curiosité.

Parfois tendre et cynique, LiA explore l’être humain : ses pensées, ses rêves, ses mystères, son for intérieur et son langage. Et il se sert de la poésie pour y parvenir. Le titre maître en est certainement le plus bel exemple.

« Les Battements » du cœur reflètent le sentiment d’amour, mais également la santé de l’individu. Lorsqu’ils déraillent, un chirurgien est parfois nécessaire afin d’y remédier… L’homme n’est pas éternel, « Chrysalide » nous le rappelle, car quand la maladie frappe…

« Dialogue Avec La Lune » et « Où vont-ils ? » bénéficient d’arrangements soignés et riches. Sur ce premier titre, de nombreux instruments y contribuent : banjo, lap steel, 4 et 6 cordes, claviers et percus. L’univers est particulier, parfois sombre. L'âme se mue en poète. Une invitation. Le mystère est mêlé au rêve. Rien que le titre de l'album y invite… De toute beauté, le second constitue certainement le meilleur morceau de l’opus. Mais quelle est leur destination ? Dans « Les bois de bouleaux », pour y évoquer la nature en hiver ? Ou bien quelque part dans les étoiles (« Ej sel ia ») ?

Instrumental, « Nage romantique du marin perdu et de la femme poisson » clôt cette œuvre lumineuse.

LiA se produira en concert le 30 septembre aux Deux Ours, à Nandrin, et le 1er octobre au Centre Culturel de Bastogne.

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement