Les Nuits Plasma 2017 : la programmation (update 23/10/2017)

L’édition 2017 des Nuits Plasma se déroulera ...Lire la suite...

Un goût de gris pour Flox…

Alias Flox, Florian Gratton a publié son nouvel album, ...Lire la suite...

Another man

Écrit par Jean-Claude Mondo - lundi, 13 février 2017
Image
Little Steve & The Big Beat
Blues/Roots
CRS / Hans Broere Promotion

Little Steve & The Big Beat est un groupe issu du Pays-Bas. Fondé en 2013, il est drivé par le chanteur/guitariste Steven van der Nat. Son premier Ep est paru l’année de sa formation ; et "Another man" constitue son premier elpee. Au sein du line up figurent également le bassiste Bird Stevens, le batteur Jody van Ooijen, ainsi que les saxophonistes Martijn van Toor (ténor) et Evert Hoedt (baryton). Ce dernier milite également chez Electrophonics. Homogène et percuta nt, le r&b pratiqué par le combo est particulièrement dynamique. Destiné à se déhancher, il met bien en exergue la voix et la guitare du leader ainsi que les deux cuivres. Une recette particulièrement efficace. 

La guitare s’impose dès "Just fooling around". Talonné par les deux saxophones, Little Steve assure les vocaux. Et ils collent à l’expression sonore. En outre, ses interventions sont particulièrement subtiles, démontrant qu’il a bien assimilé tous les codes du style. La production n’est pas tarabiscotée ; ce qui n’empêche pas les différents solistes de tirer leur épingle du jeu. "Reasin’ without pleasin’" brille par son efficience. Soutenu par le piano de Bas Jansse, "Dangerous king" baigne dans le Memphis blues. Le spectre de BB King y plane. A cause de l’envol des cordes qui, face à une section rythmique libérée, est d’une rare efficacité. Les deux saxophonistes excellent aussi bien en arrière qu’en avant-plan. Ainsi le ténor de Van Toor brille tant sur "Things" que "Change my ways". "Another man" est une superbe ballade à coloration Stax au cours de laquelle Steve s’autorise une sortie tout en feeling. Et de cet Ep, on épinglera encore l’instrumental "Yes you can" et la reprise très jump du "Just one more time" d’Ike Turner. Un peu court mais épatant !

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement