Une collaboration entre Musiczine et Jazzaround

Né en 1995, Jazzaround a longtemps été le ...Lire la suite...

Un box pour Alan Parson Project

Dans le cadre du 35ème anniversaire du chef ...Lire la suite...

Two

Écrit par Taď - samedi, 05 avril 2014
Image
Owls
Pop/Rock
Polyvinyl / SonicRendezVous

En presque treize ans Owls n’a publié que 2 albums. Et inévitablement, « Two » constitue son second. Il fait donc suite à « Holy Fucking Ghost », un premier elpee, paru en 2001. A l’époque, la formation étasunienne avait reçu le concours de l’incontournable Steve Albini, pour le produire.

Ces doux zigotos pratiquent un rock émo estampillé indie, dans la lignée de Sunny Day Real Estate. La voix de leur chanteur, Tim Kinsella, rappelle en effet celle de Jeremy Enigck. Mais un Sunny Day dans une version plus expérimentale parfaitement résumée par l’étonnant « Ancient Stars See… »

Fondé à Chicago sur les cendres du groupe Cap’n Jazz –hormis Davey von Bohlen parti pour participer à l’aventure The Promise Ring– par les frères Kinsella (Tim et Mike à la batterie), le guitariste Victor Villareal et le bassiste Sam Zurick (NDR : pour rappel, Zurick et Tim Kinsella ont milité chez Joan of Arc et Make Believe), Owls pratique de l’émo biaisée par une approche quasi jazzy et très déstructurée ; notamment à travers le jeu sidérant de Villareal. Ne cherchez pas d’évidentes mélodies émanant de ces guitares math-rock ou de la voix souvent à contre tempo de Kinsella ! Un ton donc à la fois original (« Why Oh Why… ») et déjà entendu (« I’ll Never Be »). Owls reprend les choses où il les avait laissées, et ses fans (s’il en reste 12 ans plus tard) devraient être ravis de retrouver les mêmes ingrédients rencontrés sur le premier elpee…

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement