Pour The Wombats , tout ce qui brille n’est pas or

“Beautiful People Will Ruin Your Life”, c’est le ...Lire la suite...

Love letter for fire

Écrit par Béber - lundi, 15 aoűt 2016
Image
Sam Beam & Jesca Hoop
Pop/Rock
Sub Pop / Konkurrent

Ce n'est pas la première fois que Sam Beam, mieux connu sous son pseudo Iron and Wine, se lance dans une collaboration. Sa précédente ? Elle remonte à l’an dernier, avec Ben Bridwell, le chanteur de Band of Horses. La plus notoire ? Elle date de 2005, auprès de Calexico. Le songwriter a donc choisi Jessica, aka Jesca, Hoop comme partenaire. La chanteuse folk américaine jouit d'une certaine notoriété au pays de l'Oncle Sam. Elle aussi coopère régulièrement. Peter Gabriel et Tom Waits figurent parmi les mythes qui l’ont invitée. Et puis également des formations comme Shearwater, Wilco ou encore Willy Mason. Au fil du temps, ces deux artistes sont devenus de grosses pointures du folk yankee. Faut dire que vu leur cv long comme le bras…

Pour enregistrer "Love letter for fire", les deux folkeux se sont entourés d'une belle brochette de musiciens parmi lesquels on épinglera la présence du percussionniste Glenn Kotche (Wilco) ou encore du violoniste Eyvind Kang (aperçu aux côtés d'Animal Collective mais également de The Decemberists). Quant à la production, elle a assurée par Tucker Martine (Sufjan Stevens, Modest Mouse, ...) Du beau monde quoi…

Pas de grosse surprise, néanmoins, à l’écoute de cet elpee. La musique proposée par Sam Beam et Jesca Hoop baigne dans le pop/folk. La voix paisible du barbu et celle gracieuse et maîtrisée de Jesca se conjuguent à la perfection. Et parviennent à atteindre leur pic d’intensité tout au long de "On Way to Pray" ainsi que sur "Know the Wild that Wants You". Les arrangements sont eux variés et impeccablement dosés. Cependant, tout au long de ce disque, on se rend compte que Sam prend son pied en s’investissant au cœur de morceaux plus accessibles, aux accents nettement plus folk. Chez Iron and Wine, son répertoire est manifestement superbe, mais le plus souvent il est à la limite de nous plonger au sein d’un état de léthargie. Les 13 plages de "Love letter for fire" nous tiennent constamment en éveil. "Chalk it up to Chi" se distingue par son refrain plus pop. Mais s’il fallait mettre en exergue un seul titre, on choisirait le superbe "Valley Cloud", véritable hymne à la nature.

Bref, si "Love Letter for Fire" n'est pas de nature surprenante, il reflète tout fait le talent des deux protagonistes.

Et si vous souhaitez le vérifier, rendez-vous au Botanique ce 9 septembre, date à laquelle le duo se produira. 

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement