˛

Spectrale
Metal/Prog/Noise
Les Acteurs de l’Ombre
...Lire la suite...

Texas a manifestement encore des planches…

Texas
Forest National
Bruxelles
14-11-2017
A ...Lire la suite...

Backstabbers

Écrit par Didier Deroissart - lundi, 20 février 2017
Image
The Butcher’s Rodeo
Metal/Prog/Noise
AT(h)OME

The Butcher's Rodéo (TBR), c'est le projet de Vincent, le chanteur d'Aqme. Il s’agit de la dernière recrue du label de Pantin, AT(h)OME, et elle est particulièrement hobocore (NDR : hobo se traduit par clochard).

Avant d’enregistrer « Backstabbers » qui raconte, vous l'aurez deviné, les péripéties vécues par un pirate, le combo avait publié deux Eps. Tout d’abord en 2010, « Like A Hobo On A Bison ». Puis en 2013, « Ghosts In The Weirdest Place ».

« Setting Sails » : les embruns maritimes vous caressent les tympans délicats. Le galion trois mâts vogue vers des îles paradisiaques. Une intro de 30 secondes, avant que l’embarcation ne croise un vaisseau de corsaires. Et c’est l’enfer. Presque la « Little death ». Les canons font feu de partout. Et des morceaux de metal vous explosent à la figure.

Nonobstant la voix claire et chargée d’émotion de Vincent, « Connundrum » est résolument moderne, mais toujours aussi violent. 

Une déferlante de riffs en béton déferle tout au long de l’enlevé « Nelson's Folly ». Fin hurleur, Vincent étale toute la palette de ses vocaux. 

Des riffs qui se révèlent complexes et versatiles sur « Redemption Cay », une plage hargneuse, mais à la mélodie accrocheuse.

Fruit d’un cocktail de métalcore et de punk, « Hms Hope » s’ouvre sur un mid tempo paisible, avant que la voix du capitaine libère toute sa puissance. 

« The Journey », c’est un bref retour au calme avant la tempête… et elle sera particulièrement tourmentée.

« The Legacy » se distingue par les interventions vocales viscérales, furieuses mais toujours mélodieuses de Vincent. 

Et il va la pousser dans ses derniers retranchements sur « In The Shallows ». Enrobée dans le métalcore, c’est assurément une des perles de culture de l'opus. Et « Good Fucking Luck » en est une autre.

Caractérisé par ses riffs huileux, le contagieux « The Devil Of The Wind » souffle un grain blanc démoniaque… 

« Losing Heart » donne le coup de grâce.

Coiffez votre tricorne est suivez les aventures de ces flibustiers jusqu’au bout du monde… 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement