Butterscotch Hawaiian reste dans les parages

Ce 13 novembre paraîtra le nouveau titre de Butterscotch ...Lire la suite...

Enjoy it while you can

Écrit par Jean-Claude Mondo - lundi, 12 décembre 2016
Image
The McKee Brothers
Blues/Roots
Autoproduction / Frank Roszak Promotions

The McKee Brothers implique, bien évidemment, deux frangins. En l’occurrence, Ralph et Denis. Avant de fonder le combo, le premier cité (NDR : c’est l’aîné) militait comme bassiste, parmi des groupes locaux, à Detroit. Un épisode qui remonte aux seventies. Plus jeune, le second a fait ses armes, au sein du combo. D’abord préposé aux bongos, il a transité par le saxophone, avant de se fixer à la guitare. Au sein du line up figure encore un membre de la famille. En l’occurrence Melissa, qui se charge des vocaux. Mais également le leader de 3rd Degree, Stan Budzynski (slide), Bobby West (claviers), Jerome Edmonson (batterie) et Bobby Watson (basse). De nombreux invités ont apporté leur collaboration lors des sessions ; et notamment Larry McCray, l’ex-Fabulous Thunderbirds, Kirk Fletcher, ainsi que l’ex-Bob Seger Band, Bob Schultz. Les frères McKee et le claviériste Bobby West signent l’essentiel des morceaux de l’opus.

Le band américain pratique une musique hybride, mêlant blues, rock, jazz, soul et funk, tout en la pimentant de références latines.

"One of us gots ta go" ouvre la plaque. De l’excellent r&b. Bob Schultz s’y montre particulièrement à l’aise derrière le micro. La guitare de Kirk Fletcher est fluide. Excellent soul/blues, "Change" bénéficie d’une solide mélodie. Fletcher se sent comme un poisson dans l’eau. Epaulé par le piano de Bobby West, Denis McKee tire son épingle du jeu à la guitare, sur le R&B très dansant "Guaranteed". L’elpee nous réserve quelques pistes généreusement funk. A l’instar de "A little bit of soul", que chante le bluesman noir Larry McCray (NDR : il est issu de l’Arkansas). Les cordes de grattes sont tranchantes. Le titre maître implique pas moins de quatre guitares. Le saxophone ténor de Doug Webb colore "Right there". "A long way back home" est un blues lent sublime, tapissé par l’orgue Hammond de Jim Alfredson. La voix de Schultz est profonde et expressive. "Modern Fraud woman" est imprimé sur un tempo soutenu. Si les cordes de McCray sont en liesse, la voix de Denis manque quand même d’assurance. Deux reprises. Tout d’abord le "Qualified" de Dr John. On y retrouve les rythmes syncopés de New Orleans. Denis McKee siège derrière le piano alors que Stan Budzynski se distingue à la slide. Puis la cover d’"It all went down the drain" d’Earl King. Les cordes sont ici partagées entre celles de Budzynski, du Californien Rick Berthod, de Dave Kaftan et de McKee. Très Stax, "Up to the mountain" clôt l’opus. Une jolie ballade r&b que chante avec bonheur la cadette de la famille McKee, Melissa. Et pour la dernière fois, Larry Mc Cray injecte un max d’émotion dans ses cordes.

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement