Garciaphone, mangeur de ręve…

C’est ce 10 novembre que paraît le deuxième ...Lire la suite...

English Graffiti

Écrit par Taď - mercredi, 14 octobre 2015
Image
The Vaccines
Pop/Rock
Columbia / Sony Music

Sorte de chaînon manquant entre les Strokes et les Ramones, The Vaccines avait réussi à enthousiasmer les fans de rock, grâce à deux elpees flamboyants. Des long playings dont les compos étaient parvenus à capturer adroitement la morgue des premiers et les mélodies bubblegum des seconds. Ce qui avait permis au band de publier toute une série de tubes immédiats tels que « Teenage Icon » ou encore « Post Break-Up Sex ». « English Graffiti », leur nouvel opus, risque de décevoir les fans de la première heure ; mais aussi attirer de nouveaux aficionados. En fait, son pop/punk a été raffiné par Dave Fridmann ; alors que les intentions du combo ont été démultipliées… Oubliées les vignettes simples et efficaces et bienvenue aux morceaux ambitieux souvent très produits (« Want You So Bad »), gonflés par des claviers qu’on croirait piqués à Julian Casablancas (« Minimal Afflection ») et parfois dont les lyrics évoluent à la limite de la vulgarité (« Dream Lover »)… Bien entendu, il reste l’une ou l’autre petite perle cultivée dans le pop/rock ; à l’instar de « Handsome » ou « 20/20 ». Si, en général, un groupe ne gaspille pas toutes ses caractéristiques essentielles en deux temps trois mouvement, il faut reconnaître qu’à cause de ces métamorphoses, The Vaccines perd quand même un peu de son âme. Maintenant, il a peut-être envie d’atteindre une certaine maturité, susceptible de lui permettre de récolter un succès dans les stades, aux Etats-Unis… Davantage la démesure d’un « American Graffiti » qu’un « English Graffiti », sans prise de tête donc…

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement