The Machine That Made Us

Flotation Toy Warning
Pop/Rock
Talitres / V2
A ce jour, ...Lire la suite...

Butterscotch Hawaiian reste dans les parages

Ce 13 novembre paraîtra le nouveau titre de Butterscotch ...Lire la suite...

Songs from the Road

Écrit par Jean-Claude Mondo - vendredi, 23 octobre 2015
Image
Thorbjørn Risager & The Black Tornado
Blues/Roots
Ruf / V2

Agé de 44 ans, Thorbjorn Risager est de nationalité danoise. Depuis ses débuts, en 2003, ce chanteur/guitariste/compositeur a gravé 8 albums. En compagnie de son backing group, The Black Tornado. Un septuor impliquant un guitariste, un bassiste, un drummer, un claviériste, une section de cuivres et deux choristes, les Tornadettes. Le dernier opus, "Too many roads", remonte à 2014. Il avait déjà été publié sur le label Ruf. Il a aussi sacrifié à la tradition instituée par l’écurie en participant à la série ‘live’ "Songs from the road", qui se traduit par la sortie simultanée d’un cd et d’un dvd. Un concert immortalisé dans la salle Harmonie de Bonn, en avril dernier. Pas moins de huit des douze plages de son dernier elpee sont ici reprises. Au regard du dvd, le concert s’étale sur près d'une heure quarante, et est partagé en dix-huit titres.

"If you wanna leave" ouvre l’opus. Un véritable brûlot ! Et une claque, en plus. La voix de Risager est remarquablement autoritaire. Armé de sa guitare, il est soutenu par Peter Skjerning à la slide. Hans Nybo s’autorise déjà un billet de sortie sur son saxophone ténor, alors que les charmantes Tornadettes donnent la réplique vocale. Soutenu par les cuivres, le pianiste Emil Balsgaard attaque "The straight and narrow line", un boogie frénétique. Mr Nybo se déchaîne sur son sax, relayé par le piano électrique. Métallique, la slide de Peter amorce l'excellent blues nerveux "Too many roads". Thorbjorn démontre qu'il est un excellent gratteur tout au long du rapide "I'm tired". Inspiré, il manifeste une aisance remarquable lors de la montée en crescendo. "China Gate" est un film datant de 1957. Victor Young en avait réalisé la bande sonore. Nat King Cole en était l’interprète. La version proposée par le Black Tornado est tout à fait remarquable. Dans un climat presque silencieux, la voix basse récite un texte face à une slide aux tonalités blafardes et douloureuses. Un très grand moment de l’opus ! "Rock'n'roll Ride" surprend par le chant. Et les voix finissent par se conjuguer sur cette piste rythmique. Rythmique comme le riff de "High Rolling" emprunté aux Rolling Stones, alors que toute la section de cuivres est sur le grill! Le leader exprime toute sa sensibilité à l’aide de sa gratte sur "Through the years", une ballade R&B indolente. Deux interludes country/roots : "Long forgotten track" et "On my way". Peter s'éclate à la six cordes tout au long d’"All I want". L’adaptation du notoire "Baby please don't go" de Big Joe Williams est originale et très réussie. La finale nous réserve une version big band de "Let the good times roll". Lors du rappel, Thorbjorn et une des choristes, Lisa Lystam, interprètent presque a cappella, "I won't let you down" ; Mr Skerning saupoudrant l’ensemble d’un chouia de cordes. Et le Black Tornado revient sur les planches pour attaquer le pur r&b, "Opener". Un concert épatant ! Et comme le plus souvent, le dvd recèle trois plages de plus que le cd.

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement