The Machine That Made Us

Flotation Toy Warning
Pop/Rock
Talitres / V2
A ce jour, ...Lire la suite...

Un box pour Alan Parson Project

Dans le cadre du 35ème anniversaire du chef ...Lire la suite...

For My Blood (Ep)

Écrit par Didier Deroissart - dimanche, 29 mars 2015
Image
Transcoder
Pop/Rock
Track Agency / Clapbooking.be

J’avais découvert cette formation, dans le cadre du festival dourois, La Vie En Rock. Comme tous les artistes qui s’y étaient produits, ce jeune groupe brugeois avait cédé son cachet à l’association pour la recherche contre le cancer.

Transcoder est né en 2009. Steven Van Havere, le batteur d’Arid, est impressionné par une de ses prestations ‘live’. Il enrôle donc le combo comme supporting act, le 19 février 2011, à l'Ancienne Belgique. Dans la foulée, Jasper Steverlinck invite les musicos dans le cadre de l'émission 'De Poulins', programmée sur ‘Studio Brussel’. Ce qui leur permet de revenir à l’AB Club, le 6 février 2012. En mars de la même année, le band consacre un clip à sa chanson « Fading Flame », une vidéo qui met en vedette la chanteuse et présentatrice de radio/tv, Roos Van Acker.

En février 2013, il publie un Ep 6 titres, sous la forme d’un vinyle, intitulé « For My Blood ». Très prometteur, ce disque avait été enregistré sous la houlette de Luc Van Acker (Revolting Cocks, Primitive Race), un personnage qui jouit d’une solide notoriété au Nord de la Belgique.

Reconnaissant pour influences majeures, les Stooges, Sonic Youth, Joy Division et Radiohead, Transcoder est un quintet particulièrement dynamique sur les planches. Drivé de main de maître par le chanteur Jan Van Acker, il implique également le bassiste Miguel Wensch (NDR : aisément identifiable vu sa moustache de mousquetaire), le drummer Minco De Bruin, ainsi que les guitaristes Steve Lehnen et Jonathan Verrier (NDR : qui a remplacé Francis Isebaert).

En attendant la sortie d’un premier album, le band nous propose un Ep baptisé « For my blood ». Titre de rock graisseux et musclé « Eternal » est écorché par les éclats d’une des  six cordes particulièrement incisives. Plus carré mais tout aussi pêchu, « Fading Flame » évolue aux confins du hard rock, une piste canalisée par la section rythmique. « Style Of Life » libère une énergie digne de Triggerfinger. La montée en puissance observée sur « Cry » est parfaitement maîtrisée. Caractérisé par des riffs de grattes bien saignants, « Shoot Me Down » est le titre de l’Ep qui me botte le mieux, un disque qui s’achève par le puissant « Shitfaced ».

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement