Une collaboration entre Musiczine et Jazzaround

Né en 1995, Jazzaround a longtemps été le ...Lire la suite...

Un box pour Alan Parson Project

Dans le cadre du 35ème anniversaire du chef ...Lire la suite...

Nostos

Écrit par Progzélyte - mardi, 29 aoűt 2006
Image
Ubi Maior
Metal/Prog/Noise
VM / BTF

Nouveau venu sur la scène prog italienne, Ubi Maior n'est pourtant pas constitué de débutants. Il réunit des musiciens au background particulièrement varié, allant du blues au métal. Seul le clavier Gabriele Manzini est familier du milieu. Il a été membre du groupe 'The Watch', véritable clone italien de Genesis dont les cellules souche ont été prélevées entre 'Trespass' et 'Selling…'. Heureusement, rien de tout cela ici. Ubi Maior propose certes un prog italien typé seventies, mais se positionne d'emblée parmi les plus personnels et les plus intéressants. Le chanteur Mario Moi, archétype de la 'voix' italienne, est plus sobre que la plupart de ses collègues de la botte. Même s'il intervient souvent, son chant n'en devient jamais lassant. Toutes les plages sont abouties et affichent leur identité. Est-ce parce qu'elles s'attachent plus à des sensations et des états d'âme qu'à des récits? Elles sont en tout cas plus contrastées, plus profondes et plus versatiles que la moyenne. Les passages à la légèreté toute italienne sont contrebalancés par d'autres plus tourmentés ou violents. La douceur et la délicatesse méditerranéennes souffrent alors de quelque intempérie nordique. Les musiciens, au jeu très varié, sont irréprochables. Mention spéciale pour la belle complémentarité claviers/guitares. La production est sobre mais sans faille. Le tout est emballé dans une superbe pochette. Des débuts vraiment prometteurs.





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement