Musiczine recherche des collaborateurs.

Tu as une très bonne connaissance musicale et tu souhaites ...Lire la suite...

Abracadabra

Écrit par Bernard Dagnies - jeudi, 22 décembre 2016
Image
Ulan Bator
Pop/Rock
Overdrive / Domino Media Group

Chez Ulan Bator, du line up originel, il ne reste plus que le chanteur/guitariste Amaury Cambuzat. C’est même devenu son projet personnel. Il se charge d’ailleurs de pratiquement toute l’instrumentation. Et la palette est particulièrement riche ! Seuls Raffaella Matrisciano (chœurs atmosphériques sur « Ether »), l’orgue et les cordes de James Johnston (« Coeurrida ») et Giordano Ceccotti (Vielle à roue sur plusieurs titres) ont apporté leur collaboration.

Si à l’origine Ulan Bator pratiquait une forme de post/rock, un quart de siècle plus tard, sa musique a intégré des tas d’autres courants, comme la noise, la no wave, le néo-classicisme, le krautrock et la prog. « Abracadabra » baigne au sein d’un climat ténébreux, angoissant même. Parfois, les spectres de Michael Gira (Swans), David Eugene Edwards (Wovenhand, 16th Horsepower) ou de Yann Tiersen se mettent à planer. Cependant, la voix d’Amaury se confine dans un murmure pour exprimer sa poésie visionnaire. Tour à tour, les compos se révèlent hypnotiques, envoûtantes, tribales, épiques, intimistes, hargneuses ou introspectives.  

« Abracadabra » est un album vraiment réussi. Dommage que la voix d’Amaury soit si en retrait. Alors le tour de magie aurait été parfaitement réussi !

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement