Les Nuits Plasma 2017 : la programmation (update 23/10/2017)

L’édition 2017 des Nuits Plasma se déroulera ...Lire la suite...

Un box pour Alan Parson Project

Dans le cadre du 35ème anniversaire du chef ...Lire la suite...

20 Years Anniversary

Écrit par Jean-Claude Mondo - mercredi, 26 novembre 2014
Image
Various Artists
Blues/Roots
Ruf / V2

Thomas Ruf a fondé son propre label. Qu’il a baptisé ‘Ruf’. Il y a juste 20 ans. Spécialisé dans le domaine du blues/rock, il est devenu un des plus prolifiques en Europe, accordant leur chance aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Les artistes sont, majoritairement blancs, américains ou anglais. Pour fêter le 20ème anniversaire de la boîte, le boss a décidé de publier un double compact disc. Intitulé "Girls with Guitars", le premier est consacré aux filles. Et le second, "Guys with guitars", aux hommes. Chez Ruf, la guitare est fondamentale. En outre, le patron adore envoyer ses artistes à travers le monde, par équipes même, au sein d’une aventure qu’il a brevetée, les ‘Blues Caravans’. 

L'elpee réservé aux filles s’ouvre par une reprise dynamique du "Bitch" des Rolling Stones. Trois artistes y contribuent : Samantha Fish, Cassie Taylor et Dani Fuchs. Dana Fuchs incarne une réplique contemporaine de Janis Joplin. Manifestement, elle a de la personnalité et une présence impressionnante sur les planches. "Bliss Avenue" est une  superbe compo. Joanne Shaw Taylor est l'artiste qui vend le plus de disques chez Ruf. Cette jolie Anglaise est âgée de 28 ans. Elle chante "Can't keep living like this", une plage mise en forme par Jim Gaines. Protégée de Mike Zito, Samantha Fish est encore plus jeune. Issue de de Kansas City, elle n’a que 25 printemps. Et elle chante "Down in the swamp". Autre insulaire, Dani Wilde est également une excellente chanteuse. Et elle le démontre sur "Shine". Ce qui avait permis de charmer le producteur emblématique Mike Vernon. Le Vieux Continent n’a pas été oublié. A l’instar de la Serbe Ana Popovic. La star féline attaque le funky "Love fever". Puis de l’Autrichienne Meena. Elle est au micro pour le "Try me" de James Brown. Ensuite l’Italienne Eliana Cargnelutti, dont le  "Stranded in Memphis" est chargé de promesses. Et enfin la Finnoise Erja Lyytinen. Spécialiste du bottleneck, elle brille tout au long de "Skinny girl". Plusieurs Américaines sont bien sûr de la partie. Soutenue par sa gratteuse Laura Chavez, Miss Candye Kane nous réserve "Toughest girl alive". Sue Foley est séduisante, mais surtout sa voix de fausset est irrésistible sur "Show me". Il y a un bout de temps que je n’avais plus entendu parler de Joanna Connor. Qui me semble avoir pris du poids. Elle s’acquitte de "Never been rocked enough". Et la fête des filles s’achève en compagnie du trio Sue Foley/Deborah Coleman/Roxanne Potvin.

Place ensuite aux mâles ! Parmi lesquels on épinglera d’abord feu Luther Allison, dont la cover du "You can't always get what you want" des Stones est vraiment remarquable. Jeff Healey n’est également plus de ce monde. Sa version du "I'm torn down" est particulièrement enlevée. La grande famille néo-orléanaise est bien sûr mise en exergue. Tout d’abord le Royal Southern Brotherhood pour le remuant "Rock and roll". On y retrouve la voix de Cyril Neville ainsi que les guitares de Mike Zito et Devon Allman. Inépuisable, Zito se charge des vocaux sur "Voices in Dallas". Et il est impressionnant. Cyril Neville s’illustre tout au long du "Swamp funk" de Dr John, un titre parfaitement adapté. Devon Allman, le fils de Gregg, apporte sa touche personnelle sur "Homesick". Dans cette grande famille, il faut désormais intégrer Bart Walker, spécialiste du southern rock, qui vient de succéder à Mike Zito au sein du Royal Southern Brotherhood. Et il tire son épingle du jeu sur "Waitin' on daylight". Savoy Brown a toujours été un de mes groupes de blues anglais favoris. Kim Simmonds, son leader et guitariste, s’est établi aux USA depuis longtemps. Egal à il même, il rayonne au long d’"If you wanna live". La voix de Thorbjorn Risager est extraordinaire. Le Danois ouvre le second compact disc par "If you wanna live". Et au menu, il faut encore épingler le Yankee Walter Trout, les Britanniques Oli Brown, Laurence Jones, Aynsley Lister et Ian Parker, les Spin Doctors et le Floridien Albert Castiglia dont le blues lent "Bar Avenue" est particulièrement efficace. En espérant que le label Ruf soit encore à la pointe du mouvement blues, dans les dix prochaines années…

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement