Un box pour Alan Parson Project

Dans le cadre du 35ème anniversaire du chef ...Lire la suite...

Golden Boy

Écrit par Jean-Claude Mondo - mercredi, 07 juin 2017
Image
Watermelon Slim
Blues/Roots
Dixiefrog / Hans Broere Promotion

Bill Homans, alias Watermelon Slim, est originaire de Boston. Ce vétéran de la guerre du Vietnam foule les planches depuis plus de quarante années. Il puise ses racines musicales, essentiellement dans le delta du Mississippi. Le dobro, la slide et l’harmonica sont ses instruments de prédilection. De l’Oklahoma à l’Oregon, l'artiste a beaucoup voyagé ; mais depuis 5 ans, il s’est établi au centre névralgique du delta blues, Clarksdale, dans le Mississippi. Il avait publié l’excellent "Bull Goose Rooster", en 2015. Les sessions d’enregistrement de ce "Golden Boy" se sont déroulées au Canada, à Winnipeg très exactement. Bill y a reçu le concours de nombreux amis musiciens. L’elpee recèle dix plages, dont sept compositions personnelles et trois reprises !

Taillé dans les riffs de gratte bien électriques, "Pickup my guidon" ouvre la plaque. Un Delta blues au cours duquel, épaulée par des chœurs, la voix est relativement ravagée. Le piano de Jeremy Rusu est le premier à sortir de sa réserve, bientôt rejoint par la slide. "You're going to need somebody on your bond" est une compo signée Blind Willie Johnson. Un country/blues acoustique, particulièrement roots, que chante le leader, d’une voix grave, en s’accompagnant au dobro. Des sonorités spatiales étranges introduisent le lugubre "WBCN", fruit d’un cocktail entre country et folk celtique. Les percussions de Joanna Miller s’intègrent impeccablement au sein de cette texture sonore tramée par les ivoires et l’accordéon. Un chant tribal, de nature amérindienne, amorce le puissant "Wolf City". Singulièrement amplifiées, les cordes sont soutenues par les percus… tribales. Slim et des chœurs masculins interprètent "Barrett's Privateers", a capella. Imprimé sur un mid tempo, "Mean streets" est un boogie dépouillé. La voix est talonnée par la slide. Les percus de Miss Collins sont sommaires. Big Dave McLean souffle dans son harmo. Country/roots, "Cabbage town" est une très belle chanson caractérisée par le dialogue établi entre la voix extrêmement grave et les chœurs. Minimaliste, l’instrumentation se résume au piano, à l’harmonica et à la mandoline. Watermelon Slim et Scott Nolan coproduisent l’opus. Ce dernier se consacre aux percus, à la guitare et assure les backing vocals sur "Winners of us all", une composition issue de sa plume, alors que Rusu se réserve la clarinette. Très roots, cet LP intimiste se conclut par "Dark Genius", une autre fort belle composition, illuminée par cette slide si bien maîtrisée.

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement