˛

Spectrale
Metal/Prog/Noise
Les Acteurs de l’Ombre
...Lire la suite...

Butterscotch Hawaiian reste dans les parages

Ce 13 novembre paraîtra le nouveau titre de Butterscotch ...Lire la suite...

A Tavola con il Principe

Écrit par Béber - mardi, 07 avril 2009
Image
X-Mary
Pop/Rock
Wallace / Mandaï

Zucchero, Pavarotti, Umberto Tozzi, Andrea Bocelli, Adriano Celentano et Toto Cutugnou. Ce sont des artistes devenus incontournables sur la scène internationale. Pour la plupart, à cause de leurs voix. D’opéra ou issues de la variété (NDR : parfois un peu des deux), elles reflètent une sensibilité transalpine très caractéristique. Romantique, surtout. Par contre la scène rock italienne est rarement parvenue à s’exporter. Il y a bien eu Litfiba, Premiata Forneria Marconi et Uzeda ; mais je doute fort que le mélomane lambda en connaisse même l’existence. Oui, mais existe-t-il encore une scène rock aujourd’hui dans la botte ? Absolument ! Metal également. Mais sa notoriété dépasse rarement ses frontières. Distribué par Mandaï, le label Wallace tente de compenser cette lacune. Et nous permet de découvrir aujourd’hui X-Mary ; une formation qui nous vient directement de San Calembano, quelque part dans le Nord de l’Italie. Après avoir écouté cet elpee, on se rend compte que ces musiciens ont dû beaucoup écouter les Ramones, les Sex Pistols et autres groupes punk des années 70, pour concocter une semblable solution sonore. Encore que les quelques traces de bossanova et de salsa (NDR : c’est tout à fait évident sur « Ospedale Maggiore ») trahissent leur racines latines.  

Fondé en 1995, le combo a dû attendre neuf longues années avant de sortir son premier elpee. Intitulé « A Tavola con il Principe », il est découpé en 24 morceaux, dont la plupart ont une durée moyenne de 2 minutes. A l’instar de tout album de punk qui se respecte. Même la qualité du son est médiocre. Et comme la voix nasillarde du vocaliste, qui chante tantôt en anglais ou en italien, et le temps d’une chanson, en français, devient rapidement énervante, on se demande si le combo n’aurait pas dû encore attendre 9 ans avant de sortir ce disque. D’autant plus, que le ton monocorde des morceaux n’éveille jamais en mon fors intérieur, la moindre sensation particulière. Ce n’est pas ce X-Mary qui va redorer le blason du rock ‘vert, blanc, rouge’, c’est une certitude…

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement