Afterglow

Ásgeir
Electro/Hip Hop
One Little Indian / Konkurren ...Lire la suite...

La crucifixion selon Protomartyr…

Protomartyr
Botanique (Rotonde)
Bruxelles
21-11-2017
...Lire la suite...

Un antidote ŕ la morosité ambiante du quotidien…

Écrit par Didier Deroissart - dimanche, 06 décembre 2015
Image
Citizens!
Aéronef (Club)
Lille
07-12-2015

Pour se rendre à Lille, vu le plan ‘Vigipirate’, il faut s’armer de patience, avant de franchir la frontière. Ce lundi 7 décembre, une bonne heure sera nécessaire pour débarquer outre-Quiévrain. Votre serviteur arrive à l’Aéronef vers 18h45. La salle est en mode club. Ce soir la tête d’affiche est assurée par Citizens ! Le groupe s’était produit en première partie de Mika, le 23 septembre dernier. Et la formation insulaire avait affiché un tel potentiel, qu’il semblait normal d’aller vérifier, lors d’un show ‘full’, si la première impression méritait d’être confirmée.  

Wet Decision est chargé du supporting act. Il y a déjà pas mal de monde pour accueillir le trio nordiste réunissant Amandine Cherie (Paprika Kinski), Diederdas et Poyos (Okay Today). La chanteuse est également préposée aux synthés, et circonstanciellement à la flûte. Les deux autres musicos se consacrent, l’un au synthés et machines, l’autre, casquette vissée sur la tête, aux drums

Féline, Amandine se contorsionne voluptueusement sur les planches. Sa voix est tantôt sensuelle et éthérée, tantôt faite de cris ou de gémissements. Une voix vocodée qui glisse sur des beats électro. La formation semble prendre son pied sur l’estrade et communique sa bonne humeur au public. Ce qui l’incite à danser. Une bonne entrée en matière.

Citizens ! est un quintet londonien réunissant Tom Burke, Lawrence Diamond, Mike Evans, Martyn Richmond et Thom Rhoades. Fondé en 2012, le groupe a été repéré par Alex Kapranos, le leader charismatique de Franz Ferdinand. Il tombe sous le charme de sa musique et décide de produire son album, « Here We Are », qui paraît en mai de la même année.

L’estrade est un peu plus réduite qu'à Forest National. Le band adopte une même configuration, en serrant quelque peu les rangs, vu l’espace restreint qui lui est réservé. Derrière les manettes, on retrouve Laurent D'Herbecourt, responsable de la mise en forme du dernier opus de Phoenix.

Tom est vêtu d’une veste en cuir noir, au dos de laquelle est mentionné le titre du nouvel elpee, « European Soul », paru en avril 2015. Une veste qu’il laissera rapidement tomber, vu la température ambiante. Qu’on pourrait même qualifier d’animale. Au sein de l’Aéronef, on dénombre plus ou moins 300 personnes, totalement acquises à la cause du combo londonien.

Tom salue la foule, dans la langue de Voltaire, idiome qu’il pratique plutôt bien. Il évoque la ville de Lille qu’il a visitée au cours de la journée et nous rappelle, que pour l’instant, il tourne en France.

Dès le départ, le climat est propice à la danse. Amorcé par des percus tranchantes, « It's Was Idiots » ouvre ainsi le bal. Et dans l’esprit de Franz Ferdinand voire d’Arctic Monkeys. De judicieux beats électro stimulent « My Kind Of Girl », un morceau sculpté par deux grattes funkysantes. A deux reprises, il y en aura même trois ; Tom complétant le trio de sixcordistes. Régulièrement, il demande à la foule de lever les bras ou d’applaudir. Pas la peine de le répéter deux fois, l’auditoire est réceptif au quart de tour. Et notamment les filles. Ainsi, lorsque Tom signale que « Waiting For Your Lover » leur est adressé, elle réagissent bruyamment. Faut dire que Burke est un beau gosse. Il s’agenouille même pour « Caroline ». Tom est un fameux entertainer. Il invite un spectateur à monter sur l’estrade pour participer aux percus.

Soignées, les mélodies sont sucrées, accrocheuses, beatlenesques même. Paru en single, « Lighten Up » est une plage plus électro, destinée aux radios ; mais constitue en même temps une nouvelle invitation au dancefloor. Autre single, « Xmas Japan » est aussi coloré que sa pochette. « Trouble » est plus que troublant, il est tout simplement envoûtant…

Tom nous annonce une surprise. En l’occurrence une cover d’« Andy » des Rita Mitsuko. Il n’hésite pas à prendre l’un ou l’autre bain de foule. Ce qui accentue le sentiment de complicité entre le band et le public.

« AreYou Ready » clôt le show. Le band accorde un rappel de trois morceaux, au cours duquel, Tom replonge dans la fosse.

Véritable antidote à la morosité ambiante du quotidien, ce set de Citizens ! a permis de passer un bon moment tout en se vidant l’esprit. C’est déjà pas si mal !

(Organisation : L'Aéronef)

 

 

 





 

Qui est en ligne

MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement