Pour The Wombats , tout ce qui brille n’est pas or

“Beautiful People Will Ruin Your Life”, c’est le ...Lire la suite...

C’est Dotan plus beau a cappella…

Écrit par Chan Tung Ngu - mercredi, 09 décembre 2015
Image
Dotan
Ancienne Belgique
Bruxelles
10-12-2015

Dotan Harpenau est né le 26 octobre 1986, à Jérusalem. Il a cependant passé sa jeunesse à Amsterdam. Il est d’ailleurs de nationalité néerlandaise. Mieux connu sous son prénom, ce chanteur/compositeur/multi-instrumentiste a publié son deuxième elpee, « 7 Layers », l’an dernier. S’il est venu défendre les compos de cet opus à l’AB, il a également inclus dans sa set list, des titres de son prochain essai. La soirée promet d’être à la hauteur des attentes de l’auditoire.

La salle est bondée. Le démarrage est chargé. Le tambour est très présent tout au long de « Sound of love », « Black Storms » ou « Tonight ». Le refrain de son tube « Home » figure déjà en début de parcours. Et on imagine aisément que l’intégralité de son opus sera consommée à la fin de la session musicale.

Entre des reprises marquées par des instruments à percussion, se loge une ligne mélodique à la guitare acoustique dans des compositions telles que « Let the river in », « Waves » et « 7 Layers ». Ce dernier titre est chanté en chœur avec les aficionados, dont les voix féminines résonnent dans cet amphithéâtre à l’acoustique totalement maîtrisée.

Ces différents morceaux sont entrecoupés par des chansons plus rock qu’indie. Les instruments comme le synthé ou le tambourin s’insèrent judicieusement dans « Shadow Wind » et « Diamond in our bones ».

L’artiste aime jouer de sa gratte. Ses arpèges ne laissent personne indifférent. Tout comme ses mélodies. A l’instar de « Fall » et « Hungry ». Cette dernière compo est chantée à l’unisson en compagnie de la foule.

Lorsqu’on assiste à un concert, on découvre parfois quelques surprises. Les musicos, ravis d’être ici, se produisent ‘unplugged’. Ils s’installent dans la fosse. Le chanteur demande au public de s’asseoir. Puis le band attaque une version a capella de « Swim to you ». Au milieu de deux mille personnes, le silence qui règne dans l’AB est sidérant. On ose à peine y croire. Et pourtant, les voix traversent toute la salle. On comprend mieux la raison pour laquelle cet endroit est un lieu privilégié pour les mélomanes. On regrette, cependant, que la troupe ne se limite qu’à une seule chanson.

De retour sur l’estrade, et comme on pouvait s’y attendre, les musiciens entament leur titre phare « Home », cette fois-ci dans son entièreté.

Dotan et sa bande ont vécu un moment intense. Le public a été très réceptif. Et tout particulièrement féminin, manifestement séduit par cette prestation. La générosité partagée entre le chanteur et ses instrumentistes fait plaisir à voir et à entendre. On ne doute pas une seule seconde que le prochain LP sera du même acabit. Dommage que le leader parle autant entre les différentes chansons…

(Organisation : AB + Live Nation)

Voir aussi notre section photos ici

 

 





 

Qui est en ligne

MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement