Butterscotch Hawaiian reste dans les parages

Ce 13 novembre paraîtra le nouveau titre de Butterscotch ...Lire la suite...

Y a-t-il un Dj dans la salle ?

Écrit par Thomas Hubin - lundi, 05 octobre 2015
Image
Mobb Deep
Botanique (Orangerie)
Bruxelles
06-10-2015

Il y a 20 ans, le duo Mobb Deep, réunissant Prodigy et Havoc, publiait son deuxième elpee studio, « The Infamous ». Ce projet procurera une certaine notoriété pour Mobb Deep et constituera une pierre importante apportée à l’édifice du Hip-Hop East Coast –principalement– mais également du Rap en général. Si le succès n’a pas toujours été au rendez-vous par la suite, « The Infamous » va influencer beaucoup de rappeurs, à travers le monde. A l’occasion de ce 20ème  anniversaire, Mobb Deep avait choisi l’Orangerie du Botanique pour célébrer l’événement…

Annoncé sold out avant l’heure, le duo avait donc décidé de rejouer ses plus grands classiques sur une scène belge, devant 700 personnes. Un podium plus que minimaliste car seul le DJ figurait en arrière-plan des deux MC’s du Queens, sur une estrade dépourvue de tout décor… Même si le public était avant tout présent pour écouter du bon son Old School, un cadre ou même un logo du band aurait pu habiller un tantinet un espace très vide…

Quoiqu’il en soit, c’est un détail qui est vite passé inaperçu dès l’arrivée d’Havoc et Prodigy pour attaquer « Survival Of The Fittest », un morceau dont l’ambiance très sombre colle parfaitement à l’entrée des deux protagonistes du jour. L’auditoire est immédiatement réceptif à l’idée de réécouter les plus grands classiques du combo, notamment issus de ses premiers long playings studios, dont bien sûr « The Infamous ». Chaque compo est une occasion pour l’auditoire de s’extasier ; et ce dès les premières notes jouées de titres qui, au fil du temps, sont devenus iconiques dans le milieu Hip-Hop. Que ce soit sur « Hell On Earth », « G.O.D. Part III », « The Learning », « It’s Mine », « Quiet Storm » ou encore « Thug Muzik » –pour n’en citer que quelques uns– Mobb Deep fait honneur à sa discographie et entretient le bonheur de la foule dans l’Orangerie.

Malgré un public conquis d’avance, le duo n’est pas très proche de celui-ci. S’il y a bien quelques ‘checks’ accordés aux premiers rangs, il n’y a guère d’interaction entre les spectateurs et la paire. Bien que les morceaux soient plus que correctement interprétés par Havoc et Prodigy, Mobb Deep s’est contenté d’enchaîner les titres avant de finir en apothéose par le très célèbre « Shook Ones ». Un morceau emblématique pour la formation qui a bien entendu ravi l’Orangerie.

Après une seule heure de set, le crew se retire sur la pointe des pieds. Si la prestation était assez courte, et malgré la distance entre Mobb Deep et son auditoire combiné avec un DJ quasi transparent, une grande majorité était assez satisfaite d’avoir pu réécouter en live ce mythique groupe new-yorkais qui se fait hélas trop rare en Belgique…

(Organisation : Botanique)





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement