Garciaphone, mangeur de rêve…

C’est ce 10 novembre que paraît le deuxième ...Lire la suite...

Aux deux-tiers satisfait…

Écrit par Philippe Blackmarquis - lundi, 04 février 2013
Image
Trust
Bruxelles
04-02-2013

Double affiche ce soir à l'AB-Club en compagnie de Trust et Darkstar. L'an dernier, les Canadiens de Trust devaient se produire en première partie de Yesayer ; mais quand ces derniers ont annulé, nombreux sont ceux qui ont regretté de ne pouvoir assister au set de la formation. Ce qui explique cette invitation à venir partager l'affiche de Darkstar.

Trust (NDR : ne pas confondre avec le groupe de hard rock français né en 1977) est originaire de Toronto et a été formé en 2010 par Robert Alfons aux synthétiseurs et au chant et Maya Postepski (également membre du groupe Austra) à la batterie. Le duo pratique une musique synth-pop très orientée électro et dance (ce n'est pas du tout de la witch-house contrairement à ce que racontent certains pseudo-journalistes musicaux). Marqué par la voix nasillarde très originale de Robert Alfons et le 'groove' exceptionnel de la percussionniste, leur son est assez unique. Leur premier album a tout simplement été un des meilleurs de l’année 2012. Malheureusement, Maya Postepski a dû quitter le projet dans le courant de 2012, en raison du succès croissant d'Austra.

L'AB-Club est bien rempli et l'on reconnaît dans le public de nombreuses 'look-alikes' de Maya, chaussées de lunettes à bord noir et dont la dégaine est résolument saphiste. Les lumières s'éteignent et c'est sur l'excellent "Shoom" que le concert débute. Alfons est accompagné d'une drummeuse et d'une claviériste ; et d'emblée, on remarque la gestuelle très étrange du chanteur canadien. Entre ses interventions au micro, il multiplie les sautillements et les mouvements saccadés, un peu comme un animal surexcité. Etrange mais néanmoins attachant. La dernière partie de "Shoom", très planante et très belle, évoque irrémédiablement Austra, même si le groupe se défend d'être 'juste' un side-project de ces derniers.

Dans l'ensemble, Trust nous réserve une majorité de titres de son album, ainsi qu'un nouveau morceau. Après un "Chrissy E" aux accents EBM, place au superbe "Dressed For Space", suivi de mon titre préféré : "Bulbform". Une véritable bombe caractérisée par sa rythmique tout simplement irrésistible. Les premiers rangs du public dansent sans se faire prier et c'est le meilleur moment du concert. Regardez la vidéo ici.

Trust poursuit par un morceau plus lent : "F.T.F", suivi par le dernier single "Heaven". Dès "Sulk", dont le beat est particulièrement entraînant, l'énergie pure revient. A la fin du morceau, surprise : les trois musiciens vident les lieux pour ne plus y revenir. Un set beaucoup trop court (40 minutes au lieu des 60 minutes promises), qui nous laisse sur notre faim. Pas de "Gloryhole" et encore moins de "Candy Walls". Dommage ! Un goût de trop peu accentué par le manque de présence sur scène et un light show plus que minimaliste. Enfin, le plus important reste cette musique, unique et envoûtante, qui nous aura quand même transportés l'espace d'un concert trop court...

Je ne connaissais pas du tout Darkstar. Le film de John Carpenter, bien sûr, mais pas le groupe qui s'est inspiré du film pour choisir son patronyme. Pourtant, ces Anglais peuvent se targuer d'avoir débuté chez Hyperdub, considéré comme le Graal du dubstep et d'être récemment passé chez le légendaire label électronica Warp. “North”, leur premier album paru en 2010, recelait le hit “Aidy's Girl Is a Computer”. Son successeur, “News From Nowhere’”, produit par Richard Formby (Sonic Boom, Wild Beasts, ...), flirte à nouveau agréablement avec la pop et l'électronica.

Sur les planches, James Buttery se plante au centre. Il porte de longs cheveux et est vêtu d’un parka ; il chante et utilise un Akaï controller, surtout pour les basses et les effets vocaux. De part et d'autre du vocaliste, James Young et Aiden Whalley, les fondateurs du combo, s’installent aux synthés. Je dois avouer qu'après un moment d'hésitation, je me suis laissé séduire par cette eletronica-pop aux tempos assez lents, même si après un certain temps, une certaine lassitude a commencé à m’envahir. Parmi les meilleurs moments, j'épinglerai "Timeaway", extrait de "News From Nowhere" et surtout "Gold", issu de "North", dont l'enregistrement vidéo est ici. Dans l'ensemble, leur expression sonore fait penser à Radiohead, bien sûr, mais aussi M83, Archive, Animal Collective et Mackintosh Braun. Un concert intéressant, qui donne envie d'écouter les albums!

(Organisation: Ancienne Belgique)

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement