Butterscotch Hawaiian reste dans les parages

Ce 13 novembre paraîtra le nouveau titre de Butterscotch ...Lire la suite...

100% Silk Tour 2012 (L.A. Vampires) : mercredi 30 mai

Écrit par Redouane Sbaď - mercredi, 30 mai 2012
Image
100% Silk Tour
ABClub
Bruxelles
30-05-2012

Ce mercredi 30 mai, l’Ancienne Belgique faisait la fête au label 100% Silk. Une structure encore relativement confidentielle au vu du nombre de mélomanes ayant effectué le déplacement, mais menée d’une main de maître(sse) par Amanda Brown. La tête pensante des labels Not Not Fun et 100% Silk a réuni quatre de ses poulains (Magic Touch, Ital, Maria Minerva et Peaking Lights) avant de clôturer les festivités par son propre projet, LA Vampires.

Arrivée tardive, pas de Magic Touch pour votre serviteur, malheureusement. A l’heure de pénétrer au sein de l’ABClub, l’antre du label 100% Silk pour un soir, ce sont les beats d’Ital qui tapent fort, tandis que le bonhomme se secoue dans tous les ses sens au-dessus de ses manettes. Des baffles s’échappent des sons deep house auxquels on se serait volontiers abandonnés s’ils ne souffraient pas de l’usage excessif d’effets que Daniel Martin-McCormick, aka Ital, martèle par-dessus la couche la plus excitante de ses compos. Celles-ci évoquent largement les morceaux qui étayent « Decade », le nouvel Ep à tendance House du duo post-punk de San Francisco, Mi Ami, dont McCormick représente l’hémisphère électronique. Le DJ assène une bonne demi-heure de beats ravageurs mais un peu mal à-propos un mercredi soir à l’ABClub, devant une salle remplie à la moitié de sa capacité. Un lieu comme le Fuse aurait été tout à l’avantage du jeune homme et de son set assourdissant.

A peine une petite dizaine de minutes après la fin de la prestation de son prédécesseur, Maria Minerva prend place sur l’estrade. Rien d’exceptionnel dans la disco pop de la jeune Estonienne dont la voix ne dégage rien de plus transcendant. Calée devant l’écran qui diffuse des montages insipides en noir et blanc, Minerva interprète ses morceaux avec la grâce d’un caneton estropié. Timing parfait pour aller s’en jeter une à l’extérieur.

Peaking Lights, estampillé ‘special guests’ ce soir, est un duo de bidouilleurs de pop électronique. Indra Dunis se réserve le micro tandis qu’Aaron Coyes se charge de créer des paysages sonores en adéquation avec la voix de sa comparse. Manifestement les plus attendus de la soirée, Peaking Lights enchaînent les morceaux de leur nouvel opus intitulé « Lucifer », en manifestant un flegme qui va de pair avec la nonchalance estivale des nouvelles compos. Contrairement aux deux projets qui l’ont précédé, le couple propose de vraies mélodies au potentiel hautement hypnotique.

Un peu à la manière d’Amanda Brown, dont le concept L.A. Vampires, auquel est venu se joindre ici Octo Octa, referme la marche. Ensemble, ils présentent « Freedom 2K » un Ep collaboratif goth-house hautement addictif. Dans la salle, ne reste plus que quelques quidams motivés, à l’image de Brown qui sautille inlassablement sur ses morceaux. Complètement décalée, la jeune entrepreneuse s’amuse malgré un parterre relativement clairsemé. Elle parvient sans trop de difficultés à entraîner dans ses farandoles les enthousiastes des premiers rangs, avant de les inviter à monter sur le podium auprès d’elle. Elle prévient : ‘on filme tout pour un reportage, si la caméra s’arrête sur vous, continuez à danser comme si de rien n’était’. Mais elle ne devait craindre aucune inhibition de la part d’un public belge enivré par les beats ensorceleurs de son projet ‘LA Vampires by Octo Octa’. Un excellent final.

Magic Touch + Ital + Maria Minerva + Peaking Lights + LA Vampires

(Organisation : AB)

 





 

Qui est en ligne

MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement