Une collaboration entre Musiczine et Jazzaround

Né en 1995, Jazzaround a longtemps été le ...Lire la suite...

Un box pour Alan Parson Project

Dans le cadre du 35ème anniversaire du chef ...Lire la suite...

Contest AMF Metal Fest 3 : samedi 10 septembre

Écrit par Didier Deroissart - samedi, 10 septembre 2016
Image
Contest AMF Metal Fest 3
Le Salon
Silly
10-09-2016

L'AFM Metal est un festival organisé par Aubry Legrain, le programmateur métal du Salon de Silly. Sa troisième édition se déroulera le 11 novembre. Pour la circonstance, deux podiums seront disponibles. L’affiche est presque complète. Il n’y manque que le vainqueur du Contest qui se déroule ce samedi 10 septembre. Six candidats ont été retenus. Chacun d’entre eux dispose d’un set de 20 minutes pour convaincre. Et le changement de matos ne doit durer qu’un quart d’heure. C'est un peu serré, mais les formations vont scrupuleusement respecter le timing. L’ordre de passage est tiré au sort. Et le vainqueur sera choisi à l’issue d’un vote hybride entre un jury composé de spécialistes et le public. C’est cependant ce dernier qui aura le dernier mot. En outre, la soirée sera ponctuée par les prestations de Shot In The Head et Liquid Stone'Z.

Issu de Libramont, Disorder Is Better entame les hostilités. Petit problème technique causé par la basse. Il est rapidement résolu. Le changement d’instrument s’impose. Le chanteur possède une très forte personnalité et sait ce qu'il veut. Et il va le démontrer tout au long du set. Il est partout : aussi bien sur les planches que dans la fosse. Ce qui attire la sympathie de l’auditoire. Le combo pratique un hardcore teinté de Death metal. Plutôt burné, brut de décoffrage et bien vitaminé, aussi. Pas mal du tout !

Krig embraie. Il vient de publier un Ep 3 titres, intitulé « Rites ». Ses musicos sont issus de la région de Soignies et de La Louvière. Grimés et déguisés, ils soignent leur mise en scène et le décor. Un peu comme le band norvégien, Dimmu Burgir. D’ailleurs la musique baigne également dans le Death et le Grind metal. Mais Krig a, en outre, recours aux percussions, des percus étranges, tribales et même parfois psychédéliques. Bref, tout est mis en œuvre pour entretenir le mystère. Le concert s’ouvre par « Holy Sky Burial », un morceau de plus de 10 minutes. Particulièrement violents, les morceaux semblent se complaire dans un climat satanique digne du combo polonais Behemoth. Le chanteur et le gratteur font exploser leurs cordes vocales… Et la suite va se révéler aussi féroce. Votre serviteur est conquis.

Don't Mess With The Big Bear nous vient de Cambrai, en France. Encore un quartet au sein duquel, le guitariste et le bassiste tirent parfaitement leur épingle du jeu. Le drummer affiche aussi une jolie technique. Tel un kangourou, le chanteur bondit sur l’estrade. Mais sa voix ne colle pas au style musical proposé. La formation a certainement du talent et compte déjà quelques concerts à son actif, mais il y a encore du pain sur la planche…

Ocean Encouters est un quintet tournaisien. Mais ce soir, ils ne sont que quatre sur l’estrade. Le chanteur est absent. Et c’est le bassiste au style nerveux et saccadé qui va le remplacer au pied levé. Les deux gratteurs sont complémentaires et affichent une belle maîtrise de leurs instruments. Les cordes claquent littéralement. Et la section rythmique est particulièrement efficace. Mais oui, il manque une voix pour faire la différence. Le substitut fait ce qu’il peut, mais il ne dispose pas des capacités vocales du titulaire. A revoir au grand complet !

Misery est originaire de Lille. Quelques heures avant le festival, ses membres ont rencontré l’ingé-son qui va se consacrer à leur mixing. Un défi ! Mais réussi, on vous le confirme. Ils sont pros et jouissent tous d’une technique irréprochable. Faut dire qu’ils ont déjà bien usé les planches de nombreuses salles. Et puis, il vient de graver un Ep 5 titres, « We Will Be Brave ». La sortie d’un premier elpee est, en outre, prévue pour la fin 2016. Ceux qui apprécient Slipknot ont certainement été bluffés. A cause des masques, des salopettes et de l'eau dans les caves... Et puis de la musique. Dévastatrice. Désarçonnante ! Faut dire que les deux gratteurs et le vocaliste renversent tout sur leur passage…

Stand For clôt le concours. Le chanteur ne se prend pas le chou. Avant de monter sur l’estrade, il paraît un peu timide, réservé ; mais dès qu’il y grimpe, il se transforme en véritable bête de scène. Sa voix est mélodieuse. Les membres du combo sont jeunes. Et ils ont rameuté leurs fans qui se sont déplacés en grand nombre. L’expression sonore est puissante, mais précise et harmonieuse. Un peu dans l’esprit d’Iron Maiden. La set list est bien équilibrée. Bref, vu le contexte et l’appui des nombreux aficionados, il fallait s’attendre à ce que la formation décroche la timbale.

Un petit mot pour Fabrice, l'ingé-son du Salon. Non seulement, il dansait derrière les manettes, mais il s’est à nouveau révélé irréprochable dans son rôle.   

Mais la soirée n’est pas terminée, puisque Shot In The Head et Liquid Stone'Z sont encore au programme. Comme guests ! The Butcher's Rodéo sera tête d’affiche lors de la finale prévue ce 11 novembre, qui se déroulera toujours au Salon de Silly. Et c’est donc Stand For qui ouvrira le bal…

(Organisation : Le Salon de Silly + Aubry Legrain)

Disorder Is Better + Krig + Don'T Mess With The Big Bear + Ocean Encouters + Misery + Stand For





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement