The Machine That Made Us

Flotation Toy Warning
Pop/Rock
Talitres / V2
A ce jour, ...Lire la suite...

Texas a manifestement encore des planches…

Texas
Forest National
Bruxelles
14-11-2017
A ...Lire la suite...

Esperanzah ! 2012 : samedi 4 août

Écrit par Alexandre El Cous - samedi, 04 août 2012
Image
Esperanzah !
Abbaye de Floreffe
Floreffe
04-08-2012

Esperanzah ! change, évolue, mais est toujours là, tel était le message passé par l'organisateur J-Y Laffineur avant le festival...

Après un léger repos, nous sommes prêts à attaquer cette deuxième journée. Bonga Kuenda que nous avions découvert, il y a une dizaine d'années sur le même site, a offert pour son retour un superbe spectacle. De son véritable nom José Adelino Barceló de Carvalho, ce chanteur angolais a quitté son pays au début des 70’s. Après avoir vécu dans divers pays, il s’est établi, depuis plusieurs années au Portugal. A Lisbonne, très exactement. Chargé d’émotion, son afro blues ne manque pas d’élégance. Belle performance pour cet artiste engagé, responsable de textes qui parlent –et c’est inévitable– souvent d'exil.  

Changement d'ambiance pour Misteur Valaire. Ce quintet québécois pratique un électro-jazz qu’on appelle également nu-jazz. Et tout au long de leur prestation, on les a suivis dans leur délire funky. Sympa mais sans plus.

Direction le RD Congo pour redécouvrir l'énergie envoûtante de Staff Benda Bilili. Les membres de ce collectif ont été victimes de la poliomyélite dans leur jeunesse, et quatre d’entre eux se déplacent en chaise roulante. Rumba indigène, salsa, r&b, reggae et parfois funk alimentent leur musique qui libère un groove impressionnant. Les superbes harmonies vocales et les sonorités qui oscillent entre violon et guitare, produites par le satonge, instrument fabriqué à l’aide d’une boîte de conserve et d’une tige en arc qui tend l’unique corde, apportent un vent de fraîcheur à l’ensemble. Que du bonheur pour ces exemples de courage, d'optimisme et de joie de vivre !

Place aux Hilight Tribe, une formation issue de la région parisienne. Energie survoltée, osmose avec le public et une panoplie d’instruments issus des 4 coins du monde (NDR : plus d’une trentaine, dont des djembes, congas, didgeridoo et autres encore plus insolites) vont littéralement plonger le public dans une forme de transe communicative. Enorme !!! Il planait comme un parfum de rave digne des jungles ou trance party. Good vibe for a good trip. Mon gros coup de cœur du festival !

En route pour un nouveau voyage. Cette fois, c'est de la musique algéroise et son populaire Chaâbi. Pour rappel, Damon Albarn, le leader de Blur, avait également concocté un album en compagnie de musiciens de la formation. Un line up qui réunit Juifs et Musulmans. Délicieux, comme le film qui porte le même nom que notre artiste : El Gusto, tout en rendant notamment hommage à la mémoire d'El Hadj M'Hamed El Anka

Pour clôturer cette deuxième belle journée, place à LA tête d'affiche du jour : Caravan Palace et son jazz manouche biberonné à l’électro. Frénésie et ambiance de feu, je n'avais jamais assisté à une telle bousculade pour un concert à Esperanzah (NDR : j'y participe quand-même depuis les débuts...).

Un petit tour chez nos potes de Radio Bistrot pour terminer en beauté. Allez Dansez jeunesse !!!

(Voir aussi notre section photos ici )

 

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement