Butterscotch Hawaiian reste dans les parages

Ce 13 novembre paraîtra le nouveau titre de Butterscotch ...Lire la suite...

Festival inRocKs Philips 2015 : jeudi 12 novembre

Écrit par Adrien Mouchet - mercredi, 11 novembre 2015
Image
inRocKs
Le Grand Mix
Tourcoing
12-11-2015

Le trajet entre Mons et Tourcoing ne nécessite, en général qu’une heure de route. Néanmoins, transiter par Lille pour se rendre au Grand Mix n’est jamais une bonne idée ; et votre serviteur est pourtant tombé dans le piège. Lorsque le périphérique est engorgé, il faut prendre son mal en patience. En outre, il faut reconnaître que la signalisation relative aux déviations, suite aux travaux, est absolument catastrophique. Si vous avez le malheur de manquer une bretelle, vous vous retrouvez en pleine agglomération ou alors carrément dans la nature...

Ce qui explique pourquoi, il ne m’a pas été possible d’assister au set Bo Ningen. En débarquant au Grand Mix, la formation japonaise venait de le terminer… 

A peine le temps de s’hydrater, et Wolf Alice monte sur l’estrade. Un groupe britannique au style très particulier. Le son est clairement rock mais la voix de la très charmante Ellie colle plutôt à la pop. Si on souhaite définir le genre, il faut donc plutôt parler de rock alternatif. Les Anglais libèrent énormément d’énergie en ‘live’. Dans ce domaine, on ne peut pas leur reprocher grand-chose. Néanmoins, les compositions sont très brouillonnes et il est difficile de distinguer une mélodie de l’autre. Ce qui explique pourquoi toutes les compos se ressemblent. Dans ce contexte, l’ennui guette… Seul l’excellent gratteur Joff Oddie sauvera l’ensemble du naufrage de la prestation de son band.

Après seulement 35 minutes sur les planches, le combo se retire et cède le relais à The Districts. Immédiatement, on tombe sous le charme de la voix du chanteur de ce band yankee. Elle (NDR : la voix !) a un potentiel impressionnant et il (NDR : le chanteur) s’en sert assez bien. Le hic procède du manque de constance entre les morceaux. Certains sont excellents, mais d’autres sont totalement anecdotiques, ne permettant pas au concert de prendre son rythme de croisière. Il va cependant s’achever sur une bonne note. Grâce à l’épatant « Young Blood la foule pendant plus de dix minutes, s’autorisant un pont mémorable à la mi-parcours. Votre serviteur reste néanmoins légèrement sur sa faim. Peut-on vraiment parler de bon concert, si seul la moitié des morceaux valent la peine ?

Place ensuite à la curiosité de la soirée. Qui prend place sur l’estrade, une demi-heure plus tard. Fat White Family jouit d’une réputation de band insolent et un peu dingue. Et pourtant, il va nous réserver une parodie de spectacle. Considéré parfois comme le dernier groupe de vrai punk, il grimpe sur le podium dans un état d’ébriété déplorable. Certes, il est 22h30 ; mais ce n’est pas une excuse. Le chanteur, qui s’est forgé une réputation de personnage excentrique, va passer l’entièreté de son temps à réquisitionner les bières des spectateurs, les enfilant presque cul sec. Le bilan n’est pas brillant… Après moins de 25 minutes de titres pourtant très bons, le combo anglais vide les lieux. Et les assistants sont clairs : les musicos ne reviendront pas. Pas besoin d’aller chercher une raison très loin. Lias Saoudi, le vocaliste, est trop saoul pour continuer. Et d’autres membres du groupe sont dans le même état. Ce manque de respect à l’égard du public est inacceptable. C’est, certes, l’image que veut se forger le groupe mais il ne faut pas abuser. La foule qui s’est déplacée en attendait davantage…

C’est donc avec une grande déception que je reprends la route vers Mons. Le Festival les inRocKs Philips n’est pas une réussite, ce jeudi soir, à Tourcoing. Wolf Alice et The Districts se sont débrouillés plus ou moins correctement ; mais s’il persiste dans cette voie, Fat White Family risque bien de se voir fermer les portes de la France et peut-être même de l’Europe entière…

(Organisation : Inrocks + Grand Mix)





 

Qui est en ligne

MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement