Les Nuits Plasma 2017 : la programmation (update 23/10/2017)

L’édition 2017 des Nuits Plasma se déroulera ...Lire la suite...

Un box pour Alan Parson Project

Dans le cadre du 35ème anniversaire du chef ...Lire la suite...

Francofolies de Spa 2013 : jeudi 18 juillet

Écrit par Akim Serar - jeudi, 18 juillet 2013
Image
Francofolies de Spa
Village Francofou
Spa
18-07-2013

Journée chahutée puisque je suis appelé sur un autre front au moment où deux des artistes que je souhaite voir et écouter en ‘live’ (et ils sont rares) vont se produire dans le village (ces scènes placées dans l'enclos cerné par les bâtisses de la ville).
Me reste donc un vague sentiment de solitude face à ce qui ressemble à un vide sidéral.

Heureusement, Mademoiselle Nineteen est là pour égayer ce début de journée.

La Pop rétro de cette charmante Liégeoise, qui séduit partout où elle est de passage, est fraîche comme une limonade aux bulles couleurs chewing-gum.

Fille illégitime de France Gall et Nancy Sinatra, mais authentique ‘rejetonne’ de Marc Morgan, elle s'approprie l'univers Scopitone de nos aïeux en le contrebalançant d'un je ne sais quoi de swing qui fait CLIP ! CRAP ! Des BANG ! Des VLOP ! Et des ZIP ! SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZ !

Saint Tropez s'invite sur la plage de Spa quand elle interprète « Je ne vois que vous » ou « Quelle importance ? », les années yé-yé s'approprient le vingt et unième siècle l'espace d'une heure et le soleil de juillet ne brille plus par son absence mais bien d'un rayonnant éclat qui transpire la bonne humeur.

Composé de petites sucreries irrésistibles, son répertoire rehaussé de reprises dont un « These Boots Are Made For Walkin' » plus Nancy que Dominique Michel, interprété pour l'occasion en compagnie de la chanteuse du nouveau projet dont on ne fera plus que parler d'ici peu (j'ai nommé La Plage), Juliette Wathieu a les pieds qui brûlent, mais ses bottes sont faites pour marcher, et l'emmener loin, loin, loin d'ici.

Un début de journée plein d'entrain pour...

Pourquoi au juste ?

Je dois m'absenter de dix sept à vingt et une heures.

Je fais donc une croix sur Benjamin Biolay, dont l’élégante Pop se conjugue en ce jour à un aspect plus Rock qui semble en avoir déstabilisé plus d'un dans cette assistance, il est vrai, partagée entre fans et curieux badauds.

Exit aussi la prestation de Daan, toujours aussi élégant dans son costume marron sous un soleil de plus en plus écrasant.

À mon retour, j'ai donc droit à des Puggy en forme face à un large, très large public venu faire la fête.

Une sensation d'agoraphobie s'empare de votre serviteur, tandis que la Pop bien propre sur elle de ces petits protégés des stations FM assure l'essentiel.

Efficace et jouée avec entrain, certes, mais dénuée de tout intérêt.

Le public est réceptif, je suis pour ma part bien plus rétif.

Ailleurs, à quelques pas de là, sur la grand place, Ozark Henry, Saez ou encore Black Box Revelation ont échauffé les sens avant que Martin Solveig n'enterre cette journée.

Organisation : Francofolies

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement