Afterglow

Ásgeir
Electro/Hip Hop
One Little Indian / Konkurren ...Lire la suite...

Musiczine recherche des collaborateurs.

Tu as une très bonne connaissance musicale et tu souhaites ...Lire la suite...

ProPulse 2015 : vendredi 6 février

Écrit par Didier Deroissart - jeudi, 05 février 2015
Image
ProPulse
Botanique (Orangerie + Rotonde)
Bruxelles
06-02-2015

Le ProPulse est un festival très intéressant, qui se déroule au sein du Botanique. Il s'étale sur trois jours. C'est la troisième journée que votre serviteur le fréquente et arpente ses couloirs. Le Propulse est un peu comparable à l'Eurosonic de Groningen (Pays-Bas), le marché où artistes se vendent et programmateurs préparent leurs affiches. Pour cette dernière journée, aussi bien dans les couloirs que dans les salles, il y a pas mal de monde.

La soirée publique débute à la Rotonde par Alaska Gold Rush. Un duo réunissant le chanteur/guitariste Renaud Ledru et le drummer Alexandre De Bueger. « Pilot Village Midnight », leur premier Ep leur avait permis de décrocher de nombreuses dates de concerts. Une notoriété que le tandem allait sacrer en gagnant les concours du tremplin Verdur Rock et le Concours-Circuit. Si la paire se veut aussi efficace que les White Stripes et The Black Box Revelation, sa musique puise davantage ses racines dans le Bayou, mais n’en oublie pas pour autant ses références rock, roots et folk. Faut dire que Renaud est passionné par la musique américaine traditionnelle (le blues des années 20 à 30, la country, l'americana et le rock'n'roll). C’est, en outre, lui qui assure l’essentiel de la composition. Alex est davantage influencé par la musique instrumentale de la scène contemporaine, une expression radicale susceptible de libérer un max d’énergie et de puissance, comme le rock pur et dur. Et c’est cette dualité qui fait l’originalité de leur style. Leur nouvel Ep s’intitule « Dirty Road ». Il est déjà disponible sur la toile. C'est le troisième jour qu'Alex se produit au ProPulse. Le premier, chez Maw//Sitt//Sii, hier Alaska Alaska et aujourd’hui son projet phare. La voix de Renaud est plutôt atypique et me fait parfois penser à celle de Peter Doherty.

La Rotonde est blindée. Renaud est plutôt statique sur les planches. Il se concentre surtout sur son chant et sa gratte. Alex martèle ses fûts de manière énergique, sauvage, mais précise. Le duo nous réserve en primeur trois nouvelles compos parues ce 26 janvier : « Dirty Road », « Where The Mountain Ends » et « Rich ». Et puis bien sût des extraits du premier Ep, dont « Shake In Those Streets » et « The Gallows Birds ». Manifestement, le tandem a acquis beaucoup de maturité au fil des prestations en ‘live’.  Alaska Gold Rush est un groupe sur lequel il faudra compter en 2015…

Il est déjà 20h45 et direction l'Orangerie pour le set de Dario Mars and The Guillotines, nouveau projet de Renaud Mayeur (Les Anges, Hulk, La Muerte, Triggerfinger). Renaud s'était tourné ces dernières années vers le cinéma, travaillant en compagnie de Bouli Lanners (B.O. d'« Eldorado »), François Pirot ou encore Matthieu Donck, (Magritte 2013 pour la B.O. de « Mobil Home »). Ce nouveau concept sent bon le cuir, la sueur, l'énergie brute et animale du rock'n'roll. Signé sur le label underground allemand Van Records, le combo vient de sortir un premier elpee chargé de promesses, « Black Soul ». La chanteuse Bineta Saware (Ok CowBoy) est impliquée dans l’aventure. C’est une excellente showwoman. Elle focalise les regards de l’auditoire. Farouche, elle se contorsionne comme une lionne. David Kostman se charge de la basse et des claviers. Renaud également des vocaux et de la six cordes. En arrière-plan, juste sous un écran où défilent images des vidéos, je reconnais le drummer Vincenzo Capizzi (Driving Dead Girl).

« Cold Sun », le morceau d'ouverture de l'opus nous plonge immédiatement dans le bain. Si Renaud campe un baryton, Bineta possède plutôt une voix féline. Les sonorités libérées par les grattes sont grasses, huileuses. Vincenzo balise le tempo de « How The Story Goes » à l’aide de ses fûts. Infernale, la ligne de basse leur emboîte le pas. Les déhanchements particuliers de la chanteuse secouent les premiers rangs, qui se mettent à jumper. La pression monte progressivement. On prend alors un « Death Is Dead » en pleine poire. « The Day I Died » est un titre ténébreux, sombre, sinistre même. Tout comme le plus paisible « The Jailer », davantage suggestif et caractérisé par une voix bluesy. Rock nerveux et frénétique, « Somebody Else Inside » est propulsé par la section rythmique. Et la demi-heure du set de s’achever par « Banned For Ever ». Encore une formation sur laquelle il faudra encore compter en 2015.

Thyself a investi la Rotonde. Un quatuor namurois paradoxalement constitué de 4 ingénieurs du son. Son qui devrait donc être impeccable. D’autant plus qu’ils bénéficient du confort acoustique optimal dans cet hémicycle. Leur post rock alternatif est teinté d'électro. Le combo avait déjà foulé les planches du Bota, il y a à peine deux mois, lors de la participation à la finale du Concours-Circuit. Thysel est drivé par le chanteur/guitariste Florestan Thiry. Il est soutenu par le second gratteur Benoît Petit, le bassiste Lucas Serruya et le drummer Ulysse Wautier, également préposé aux samples. Ils vont nous présenter leur Ep éponyme. La Rotonde est un peu moins remplie qu'en début de soirée.

Florestan possède une très belle voix. Il le démontre immédiatement sur « Framus » et « Behind Clouds ». Bien structurée leur musique est douce et atmosphérique à la fois. Les compos sont particulièrement travaillées, mais le refrain reste en général accrocheur. « Wasted All » nous entraîne même dans l’univers prog rock des seventies. Et nous y confine, jusqu’au dernier titre, « Come To Pray ». A suivre de très près…

C’est dans l’Orangerie que Daggers est censé mettre le feu en dispensant un rock plus que percutant. La musique de ce band liégeois est donc dans mes cordes. Je devrais donc prendre mon pied. Malheureusement le son est pourri. Dans ces conditions, je préfère conserver la bonne impression laissée par les artistes qui se sont produits lors de cette édition 2015 du Propulse, juste avant…

(Organisation: Coproduction Botanique et Fédération Wallonie-Bruxelles en partenariat avec Court-Circuit et AssProPro)

Alaska Gold Rush + Dario Mars And The Guillotines + Thyself + Daggers + My Diligence

 

 

 





 

Qui est en ligne

MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement