Johnny Winter s’est éteint en été…

Écrit par Jean-Claude Mondo - vendredi, 18 juillet 2014
Image
Johnny Winter

Véritable icône du blues et du rock, Johnny Winter vient de nous quitter. Il est décédé ce 16 juillet. Il avait fêté ses 70 ans, en février dernier. Albinos, ce Texan avait entamé sa carrière à la fin des 50s, en compagnie de son jeune frère Edgar. Il faudra attendre la fin 60s pour qu'il recueille un début de reconnaissance, et en particulier lors le la sortie de son premier elpee, "The progressive blues experiment", en 1968. L’année suivante, il est signé chez Columbia et grave un opus éponyme. C’est également en 1969 que Johnny se produit sur la scène du festival de Woodstock!

A cette époque, Winter voulait créer sa propre musique, en s’inspirant à la fois du blues et du southern rock, mais sous une forme plus puissante. Son troisième elpee, "Johnny Winter And", enregistré en compagnie du talentueux gratteur Rick Derringer, va lui permettre d’atteindre la consécration.  

Il décide alors de donner un nouvel élan, fin des 70’s, à la carrière du mythique bluesman, Muddy Waters, en produisant quatre albums du géant de Chicago. En 1984, il signe chez Alligator ; ce qui va permettre au label blues de publier une trilogie d'exception. En l’occurrence, "Guitar slinger", "Serious business" et "Third degree". Il rejoint un peu plus tard l’écurie Pointblank.

Winter rencontre ensuite de sérieux problèmes de santé : ce qui va l’éloigner de la scène pendant quelques années.  

Lorsqu’il revient dans le circuit, on se rend compte qu’il a perdu certaines de ses aptitudes. Mais il compense ces carences par une passion, demeurée intacte.

La sortie d’un nouvel album intitulé "Step back" était prévue pour ce 2 septembre. Johnny souhaitait en revenir au blues de ses origines, et avait reçu, notamment, lors des sessions d’enregistrement, le concours d’Eric Clapton, de Billy Gibbons, Leslie West, Joe Perry, Joe Bonamassa, Brian Setzer, Ben Harper ainsi que Dr John.

Johnny s’est éteint au beau milieu d’une tournée européenne ? Deux jours plus tôt, il avait encore participé au festival de Cahors, soit le 14 juillet. Il s'y était déjà produit en 2011. Il est décédé inopinément dans sa chambre d'hôtel, à Zurich.

L’histoire se souviendra de cette authentique légende du blues et du rock. Un guitariste ingénieux, dont les interventions gémissantes à la slide étaient particulièrement expressives, collant merveilleusement à sa voix à la fois sauvage et déchirante…

 

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement