Les Nuits Plasma 2017 : la programmation (update 23/10/2017)

L’édition 2017 des Nuits Plasma se déroulera ...Lire la suite...

Garciaphone, mangeur de rêve…

C’est ce 10 novembre que paraît le deuxième ...Lire la suite...

L’étoile noire vient de s’éteindre : David Bowie est décédé ce 10 janvier 2016

Écrit par Bernard Dagnies - lundi, 11 janvier 2016
Image
David Bowie

Il venait de publier son dernier album ★,ce 8 janvier 2016, et il est décédé deux jours plus tard. Il était atteint d’un cancer depuis 1 an et demi. C’est un monstre sacré de l’histoire du rock qui vient de disparaître, après Lou Reed, il y a deux ans…

Né le 8 janvier 1947 à Londres, David Robert Jones a effectué ses premiers pas sur la scène musicale, début des sixties, en se consacrant à un répertoire r&b à coloration américaine. Ce n’est qu’en 1969 que le déclic va se produire, lors de la sortie du single « Space Oditty », paru juste avant que Neil Armstrong ne marche sur la lune. Un titre psyché/folk qui aurait pu être écrit par Syd Barrett. Jusqu’au début des années 80, son évolution est constante ; et on peut affirmer qu’il va influencer de nombreux courants musicaux. Il ne pense pas au lendemain, mais au surlendemain… Fer de lance du glam rock, à l’instar de Marc Bolan et Gary Glitter, son attitude androgyne le pousse à théâtraliser de plus en plus ses spectacles. Il se lance également dans la production ; et notamment pour Lou Reed et Iggy Pop. C’est à Berlin qu’il réalise « Low », « Heroes » et « Lodger », dont le premier elpee de cette trilogie incontournable va tracer la voie à la new wave et à la cold wave, tout en se plongeant dans la musique industrielle chère à Kraftwerk et Eno. Sa créativité semble alors inaltérable. Il est également branché sur des tas d’autres formes contemporaines d’art, comme la peinture, la littérature (l’écriture accidentelle de William Burroughs, notamment) et la mode, pour laquelle il devient même modèle. Son plus gros hit, « Let’s dance », il le décroche en 1983, un disque pour lequel il reçoit le concours de Nile Rodgers. A cet instant, le fan de la première heure imagine que Bowie s’est fourvoyé dans le disco/soul/funk et a perdu le fil rouge de son parcours. Il faudra d’ailleurs attendre une décennie avant qu’il ne le retrouve. Et il rebondit en 1993, en gravant « Black tie, white noise », deux ans plus tard, « Outside », et en 1997, « Earthling », un hybride entre punk, jungle, techno et drum&bass. Il joue également plusieurs rôles au théâtre, mais également au cinéma, dont ‘Furyo’ de Nagisa Ōshima et ‘Les prédateurs’, auprès de Catherine Deneuve. Il a également composé la musique de la comédie musicale rock ‘Absolute Beginners’, en compagnie de Sade. Et, technologie moderne oblige, il s’est beaucoup investi dans la réalisation de clips vidéo, au cours des dernières années, créneau qu’il avait amorcé en 1983 pour « Ashes to ashes ». On pourrait parler de ses multiples hit singles ; notre partenaire Lavenir le résume parfaitement dans un de ses articles (voir ici).

Tour à tour, futuriste, décadent ou avant-gardiste, Bowie a touché à tous les styles musicaux : pop, rock, funk, soul, disco, music-hall, punk, électro, jungle, techno, indus, psychédélisme, métal, glam, jazz, drum&bass, new ainsi que cold wave, et on en passe ; mais il a surtout marqué de son empreinte la deuxième moitié du XXème siècle. Une biographie exhaustive de cet artiste est un travail de titan. Alors, pas la peine de s’étendre davantage sur le sujet, des tas de livres, biographies et de documentaires s’en sont déjà chargés.

Paradoxal de publier son dernier opus la date de son 69ème anniversaire ; soit deux jours avant sa mort. Un album dont le titre est quelque part symbolique. A se demander si David Bowie n’avait pas programmé la fin de son voyage sur la terre. Mais si cet épilogue est sombre, l’étoile de Bowie risque fort de continuer à briller longtemps, au firmament de l’histoire du rock…

 

 

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement