Une collaboration entre Musiczine et Jazzaround

Né en 1995, Jazzaround a longtemps été le ...Lire la suite...

Un goût de gris pour Flox…

Alias Flox, Florian Gratton a publié son nouvel album, ...Lire la suite...

L’un des fils d’Aphrodite s’est éteint à l’âge de 68 ans…

Écrit par Bernard Dagnies - dimanche, 25 janvier 2015
Image
Demis Roussos

Quand on parle de Demis Roussos, le commun des mortels évoque ses tubes « Forever & ever », « We shall dance », « Les murs des poussières » et bien d’autres. Sa voix de ténor un peu ébréchée aussi. Ses tenues vestimentaires qui relevaient autant du folklore que de l’extravagance. Et puis sans doute ses 60 millions de disques vendus à travers le monde. Né en Egypte, ce chanteur et musicien (NDR: il jouait aussi bien de la basse que de la trompette) Grec est décédé ce dimanche 25 janvier à Athènes. Mais ce que l’histoire de la musique pop/rock retiendra surtout de lui, c’est son aventure au sein du trio Aphrodite’s Child vécue de 1967 à 1971, notamment en compagnie de Vangélis Papathanassíou. Une période au cours de laquelle le groupe va graver le hit « Rain & Tears », dont la mélodie s’inspire du Canon de Pachelbel et puis surtout enregistrer un double album incontournable « 666 » (NDR : le troisième du band), qui ne paraîtra qu’une bonne année après la dissolution de la formation. Le reste de sa carrière, Demis Roussos la consacrera à la variété internationale. RIP.

 





 
MusicZine - Actualité musicale © 2017
ASBL Inaudible – 2, rue Raoul Van Spitael – 7540 Kain
Design: Nuno Cruz - Joomla integration: Edustries
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement